x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 1 janvier 2017 | AIP

Côte d’Ivoire/ Nouvel An 2017 : l’Eglise Méthodiste Unie suggère la mise en place d’un comité de réconciliation

© AIP Par JOB
Séminaire de validation de l`avant-projet de loi relatif à l`identification et à la réparation des victimes de guerre
Mercredi 2 décembre, à l’Hôtel Belle Côte (Abidjan), La CONARIV (la Commission Nationale pour la Réconciliation et l’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire), en partenariat avec ICTJ (Justice vérité dignité) et le système des Nations Unies en Côte d’Ivoire a organisé, un séminaire de validation de l’avant-projet de loi relatif à l’identification et à la réparation des victimes de guerre. Photo: Bishop Benjamin Boni
Abidjan - Le président de la Conférence annuelle de l’Eglise méthodiste unie Côte d’Ivoire (EMUCI), Bishop Benjamin Boni, a appelé le gouvernement à la mise en place d’un comité de réconciliation à l’échelle nationale, dans son message épiscopal livré samedi, à l’occasion du culte de la longue veille, au temple Le Jourdain de Marcory.

Le Bisho Boni a encouragé les efforts qui sont déployés par les autorités pour l’instauration d’une paix véritable sous l’onction de Dieu, afin de donner à la Côte d’Ivoire, "pays d’hospitalité et terre d’espérance, l’émergence et le rayonnement qu’elle est en droit d’attendre".

Selon lui, "l’amour fait de vérité et de pardon, doit être la base de la cohésion nationale pour conduire vers la réconciliation de tous les fils et toutes filles de la nation". Il a jouté que la Côte d’Ivoire, en tant que pays laïc dont les habitants sont « en général fervents dans la foi », "cette foi devrait orienter les populations vers l’amour qui les présente comme des frères et des sœurs et non comme des ennemis".

Depuis la fin de la décennie de crise en 2011, le gouvernement multiplie les initiatives pour la réconciliation nationale et la cohésion sociale. La Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) dissoute en 2015, a laissé la place la Commission nationale de réparation, d’indemnisation des victimes conduite par l’Archevêque métropolitain, Mgr Paul Siméon Ahouana.

(AIP)

fmo/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ