PUBLICITÉ

Région Publié le jeudi 9 février 2017 | AIP

Les activités du financement basé sur la performance du secteur de la santé lancées

© AIP Par DR
Pr Simplice Dagnan, directeur général de l’Institut national de l’hygiène publique (INHP)
Yamoussoukro - Le directeur général de la santé, Simplice Dagnan, a procédé mercredi au lancement officiel des activités du financement basé sur la performance (FBP) dans les districts sanitaires de Yamoussoukro, Tiébissou, Prikro et M’Bahiakro, en présence de M. Emre Özaltin, économiste principal santé au bureau régional de la Banque Mondiale, partenaire financier du projet.

Le FBP est une approche innovante du financement du système de santé axé sur les résultats qui s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement du système de santé et réponse aux urgences épidémiques (PRSSE), financé par la Banque Mondiale. « Il vise à améliorer le volume et la qualité des services, le paiement des services sur la base des résultats fournis et la fourniture d’assistance et de prestation pour la mise en œuvre du FBP », a précisé Clovis Konan, le coordonnateur du projet PRSSE.

Mise en vigueur en mars 2015 pour une durée de cinq ans, le PRSSE vise à améliorer l’utilisation et la qualité des services de santé mettant l’accent sur la santé maternelle, néonatale et infantile ainsi que leur service de nutrition. La première phase a débuté en décembre 2016. Elle a concerné les districts sanitaires de Cocody, Binrgeville, Bouaflé, Sinfra et Anyama. Pour 2017, la cellule technique de FBP ambitionne d'étendre les interventions dans 10 nouveaux districts.

D’un montant de 3,5 milliards FCFA, le PRSSE cible 7,5 millions de personnes impactées dans les districts de sa mise en œuvre dont 60% de femmes, enfants et personnes vulnérables, 200 000 personnes indigentes de la CMU et 500 structures sanitaires réhabilitées ou équipées.

Le PRSSE a mis en place deux composantes, à savoir le FBP et le renforcement du système de santé pour une meilleure performance. Elle assure le financement des domaines essentiels au bon fonctionnement du système sanitaire, la réhabilitation des infrastructures sanitaires, le renforcement du système de gestion de l’information sanitaire et la préparation de la lutte contre les maladies à potentiel épidémique.

nam/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ