x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 10 mars 2017 | Abidjan.net

La BRVM sensibilise sur l’importance de l’égalité des genres à travers « Ring the bell for gender equality”

© Abidjan.net Par Atapointe
Sonnerie de la Cloche de la BRVM à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Femme
Vendredi 10 mars 2017. Abidjan. À l`occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, une sonnerie de cloche a eu lieu ce vendredi au siège de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) en présence de la ministre du plan et du développement, Kaba Nialé
Conformément à sa politique de sensibilisation sur l’égalité des genres, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a organisé ce jeudi à son siège d’Abidjan « Ring the bell for gender equality”, initiative visant à sensibiliser sur l’importance de l’égalité des genres pour un développement plus durable.

L’objectif vise, a expliqué le Directeur general de la BRVM Edoh Kossi Amenounve, “est une meilleure sensibilisation des acteurs des marchés financiers sur l’égalité HOMME – FEMME, sur le potentiel économique des femmes et l’importance de leur action dans la finance”.
La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) est résolument engagée à promouvoir le genre sur le marché financier regional. D’où l’organisation de la cérémonie de ce jour qui s’inscrit dans l’initiative de l’UN Global Compact, du Sustainable Stock Exchanges Initiative, de l’ONUFEMMES, de I’IFC et du WFE qui exhorte les places boursières à travers le monde à faire retentir leurs cloches à l’ouverture ou à la clôture de la journée de cotation, a-t-il expliqué.
La BRVM entend œuvrer au cours des prochaines années au renforcement du genre dans ses effectifs constitués au tiers par les femmes. Elle oeuvrea et à la promotion de structures gérées par les femmes comme Women Investment Club (WIC), le premier club d’investissement uniquement constitué de femmes lancé à Dakar le 8 mars 2016, a révélé le DG de la BRVM.


« Le renforcement du pouvoir économique des femmes par l’accès au financement ainsi qu’aux postes de décision, en apportant plus de diversité de compétences dans le monde économique, contribue à une amélioration de la gouvernance, à plus de précision au niveau des décisions opérationnelles et à de meilleurs choix stratégiques » a indiqué Kadi FADIKA-COULIBALY la Présidente de l’Association Professionnelle des Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (APSGI). Elle a rendu un hommage appuyé à la ministre ivoirienne du Plan et du Développement Kaba Nialé qui représentent une de ces victoires féminines grâce à ses compétences, son parcours professionnel jalonné par son passage au Ministère de l’Economie et des Finances et au Ministère du Plan aujourd’hui.

« Néanmoins le plafond de verre demeure et les femmes ont beau être actives, quand il s’agit d’atteindre des niveaux de responsabilité, rares sont celles qui y arrivent », a-t-elle déploré. Kadi FADIKA-COULIBALY veut pour preuves le rapport 2016 du forum économique mondial sur la parité hommes/femmes, selon lequel au rythme auquel avancent les choses, la parité serait atteinte en l’an 2186 soit 170 ans.
Selon toujours ce rapport, c’est l’Island qui se classe au premier rang des pays en ce qui concerne la parité hommes/femmes et la Côte d’Ivoire se classe 136eme. Quand une femme ivoirienne gagne l’équivalent de 1$ un homme en gagne 2,08, et seulement 53% des femmes sont sur le marché du travail.
A contrario, le Rwanda se classe 5eme et pour chaque dollar gagné par une rwandaise, un rwandais en gagne 1,22 avec 88,52% des femmes sur le marché du travail. « Le changement en Côte d’Ivoire ne viendra pas de lui-même, une planification efficace permettra d’intégrer les éléments nécessaires à l’autonomisation des femmes et à leur plus grande implication dans le tissu économique. La sensibilisation doit être continue et soutenue pour changer l’idée que les femmes qui réussissent professionnellement doivent choisir entre une vie de famille et de mère et une carrière réussie », a dit la Présidente de l’APSGI.
La ministre Nialé Kaba a dit ses félicitations à la BRVM pour l’initiative. Elle réaffirmé l’engagement du Gouvernement à œuvrer à la réalisation de la parité avec la promotion des femmes aux hautes fonctions et à des postes responsabilité importants.

A l’instar de la BRVM, ce sont 53 Bourses à travers le monde qui ont commémoré la journée internationale de la femme au travers de l’initiative ring the bell for gender equality.

Elisée B.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ