x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le jeudi 16 novembre 2017 | Abidjan.net

Ouverture à Grand-Bassam du 1er Forum régional Africa e-IBC Santé 2017

© Abidjan.net Par DR
Cérémonie d’ouverture officielle du 1er Forum régional Africa E-IBC 2017
Mardi 14 novembre 2017. Grand-Bassam. Cérémonie d’ouverture officielle du 1er Forum régional Africa E-IBC 2017 sur l’institutionnalisation et la valorisation de l’utilisation de la participation et de technologies du numérique dans le secteur de la santé en Afrique.
Le 1er Forum régional Africa E-IBC 2017 sur l’institutionnalisation et la valorisation de l’utilisation de la participation et de technologies du numérique dans le secteur de la santé en Afrique s’est ouvert le 14 novembre à Grand Bassam.

Parrainé par le Ministère de la communication, de l’économie numérique et de la poste et présidé par le Ministère de la santé et de l’hygiène publique, cette cérémonie d’ouverture s’inscrit dans le cadre des activités de l’agenda du Forum régional prévu du 14 au 17 novembre 2017, organisé à l’initiative de la LIEPSC (Ligue international pour l’étude et la promotion de la santé communautaire et des technologies du numérique) et ses partenaires (UNFM, GOTIC, ANSUT, DGMA, CNDTIC, DSC, DGDDL, ANADER, NSIA Technologies).

Ce Forum régional qui a pour thème : Opérationnalisation de l’utilisation de la participation communautaire et des technologies du numérique dans l’action sanitaire publique en Afrique : Quels impacts sur l’amélioration des indicateurs de santé ? vise à promouvoir la capitalisation et la valorisation des interventions à base communautaire et de l’usage des TIC en vue du renforcement de l’accessibilité et de la performance des systèmes nationaux de santé dans les pays de l’espace CEDEAO.

Ce forum régional connait la participation de plus de 250 personnes de 22 pays d’Afrique de l’Ouest (Mali, Sénégal, Bénin, Togo, Guinée Conakry, Burkina Faso, la Côte d’Ivoire) de l’Afrique centrale (Congo Brazzaville, Burundi, RD Congo) et de d’Europe (France), représentant plusieurs secteur d’activités publiques (districts sanitaires, professionnels de la santé, agents de santé communautaire), privées (laboratoires, cliniques privées, ONG, associations confessionnelles), plateformes du secteurs privé de la santé, les PTF et partenaires de mise en œuvre.

La journée du 14 novembre a été caractérisée par trois activités d’ouverture qui ont impliquées les autorités politiques, administratives et diplomatiques.
Cette cérémonie a été marquée par quatre allocutions dont celle du 1er Adjoint au Maire de Grand Bassam du Président de la LIEPSC/ACPCI, du Directeur de Cabinet du Ministère de la communication, de l’économie numérique et de la poste et celle du Directeur de cabinet adjoint du Ministre de la santé et de l’hygiène publique.

De cette première journée qui en plus des manifestations protocolaires d’ouverture ont été composée d’un Panel sur l’apport des TIC/IBC à l’amélioration des indicateurs de la santé en Afrique, de deux sessions techniques et de deux sessions spéciales, il est à retenir l’important d’un fort engagement des principaux acteurs dans l’institutionnalisation de l’utilisation des TIC et de la participation communautaire dans le secteur de la santé dans la perspective de l’amélioration des indicateurs de santé en Afrique.

Pour rappel, ce forum fait suite à la mission d’assistance technique d’Expertise France en 2016 à la Direction de la santé communautaire en vue de la finalisation de la stratégie nationale de la santé communautaire en Côte d’Ivoire, pour répondre aux exigences internationales d’institutionnalisation de la participation communautaire dans l’action sanitaire promues par l’OMS depuis 1978 à Alma Ata, face aux nombreux défis persistants que constitue le triple fardeau des maladies transmissibles, des pathologies non-transmissibles et des affections socio-comportementales en Afrique.

Ce forum régional s’inscrit également dans le cadre du suivi des recommandations de l’atelier régional de Dakar en 2013 organisé par l’OMS et l’UIT sur les stratégies TIC en vue d’améliorer l’état de santé des femmes et des enfants, de l’atelier régional Africa E-santé de Bassam en 2015 organisé par le RIPAQS et l’OOAS sur l’introduction des technologies du numérique dans le secteur de la santé dans l’espace CEDEAO, et de la réunion de haut niveau UIT/OMS sur la santé numérique de Genève en 2016 en marge de l’Assemblée Mondiale de la Santé.

Il est constitué de deux parties complémentaires : i) Un volet scientifique qui porte sur la problématique l’intégration des IBC/TIC dans les systèmes de santé (panels, sessions techniques, travaux de groupes, tables rondes) et ii) un volet technique (Espace Démo/innovations TIC/IBC, rencontre B to B, salon d’exposition, concours des start-ups en E- santé et lancement du Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA).

Par ailleurs, l’adoption de 4 documents de travail visant à l’harmonisation pratiques d’utilisation des TIC et de la participation communautaire dans l’action sanitaire devrait contribuer à une meilleure intégration de ces concepts dans le fonctionnement des systèmes de santé dans les pays de l’espace CEDEAO.

D. A.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ