x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le samedi 13 octobre 2018 | APA

6è Congrès extraordinaire Pdci : « on va clarifier » la position des « liquidateurs et des non-liquidateurs » du parti (Guikahué)

© APA Par JOB
Politique : le PDCI-RDA annonce un congrès extraordinaire le 15 octobre 2018 à Daoukro
Abidjan, le vendredi 12 octobre 2018. Le Secrétaire Exécutif en chef du PDCI-RDA, le ministre Maurice Kacou Guikahué a animé une conférence de presse, dans la matinée de ce vendredi 12 octobre 2018, au siège dudit parti à Cocody, pour annoncer la tenue d’un congrès extraordinaire.
Le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), Kakou Guikahué, a dit vendredi que le 6e Congrès extraordinaire prévu lundi à Daoukro (centre-est), vise à « clarifier » la position des « liquidateurs et des non-liquidateurs » de l’ex-parti unique.

« Au congrès, celui qui dit qu’il ne se sent plus dans la marche du Pdci et qu'il veut partir, on lui dit au revoir », a déclaré Maurice Kakou Guikahué, lors d’une conférence de presse au siège du parti à Cocody, dans l’Est d’Abidjan.

Le congrès va aussi « étudier les cas » de ceux qui ont été « exclus temporairement » pour atteinte à l’unité du parti, notamment Kouassi Kobenan Adjoumani, président exécutif du mouvement Sur les traces de Félix Houphouët-Boigny et Jérôme Nguessan, un membre du Bureau politique, a-t-il indiqué.

M. Jérôme Nguessan, lui, avait saisi le juge des référés pour l’annulation du Bureau politique du 17 juin 2018 dénonçant des « irrégularités». La réunion avait reporté l’examen de l’adhésion ou non du Pdci au Parti unifié Rhdp, la coalition au pouvoir, après la présidentielle de 2020.

Suspendu en référé, le Pdci a tenu à nouveau un bureau politique le 24 septembre 2018, rapportant les mêmes résolutions et prononçant son retrait du Rhdp. Ces dernières résolutions ont été également attaquées en suspension et en annulation par M. Nguessan, mais la procédure a fait l’objet de radiation.

Pour M. Guikahué, « le juge qui décide ne comprend pas le fonctionnement du Pdci ». Il a en outre dénoncé des « décisions de justice incompréhensibles et difficiles à interpréter » après « l’utilisation frauduleuse du logo » du Pdci par le parti unifié RHDP.

« Des personnes manipulent des juges » qui prennent des « décisions abscondes » et « obscures » visant la « liquidation » du Pdci, a-t-il poursuivi, estimant que ces personnes veulent « brûler » la Côte d’Ivoire.

Le Pdci est traversé par une dissension avec des membres favorables à sa « dissolution » et ceux qui veulent sa « non-dissolution ». Plusieurs qui désirent la fusion de l’ex-parti unique dans le Parti unifié Rhdp, la coalition au pouvoir, ont rejoint la mouvance présidentielle.

Dans cette dynamique, des cadres du Pdci ont bénéficié du parrainage du Rhdp pour les élections municipales et régionales couplées du 13 octobre 2018. Ils ont d’ailleurs battu campagne avec des militants du parti. Et ce, grâce à une opération de séduction.

M. Guikahué a déploré des « violences » lors de la campagne à Port-Bouet, Duekoué, Guiglo, Bediala et Didievi, appelant à la « responsabilité » de la commission électorale indépendante et du gouvernement pour garantir la sécurité afin « qu' on puisse voir la vérité des urnes ».

Le 6e Congrès extraordinaire du Pdci, qui se tient lundi à Daoukro, a pour thème « Le Pdci-Rda : stabilité et clarification pour une marche harmonieuse vers 2020 ». Ce même lundi, une autre frange du parti organise le 13e Congrès ordinaire de la formation, à Abidjan.

AP/ls/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ