PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 16 juin 2019 | AIP

Le projet d’appui à la réintégration des ex-réfugiés ivoiriens au Libéria présenté à la ministre Mariatou Koné

© AIP Par PR
Mission de visite des réalisations du projet de réintégration des personnes déplacées à Degnin et Tabou
Tabou le 14 juin 2019. Une forte délégation composée du ministère de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté, du PNUD, du HCR, et de la coopération Allemande s’est rendue ce vendredi dans le village de Degnin afin d’apprécier les résultats atteints et les contributions du projet à la réintégration sociale et économique des personnes retournées et les communautés hôtes dans les zones de retour.
Tabou- Le chef de mission de coordination du « projet d’appui à la réintégration des personnes retournées ou déplacées et à la cohésion sociale », Lanciné Soumahoro, a présenté ce projet à la ministre Mariatou Koné.

«Ce projet couvre les régions du Cavally, du Tonkpi et de San-Pédro et touche six départements et 90 villages », a souligné M. Soumahoro, jeudi dans le village de Ranouinké (sous-préfecture de Tabou), lors d’une visite de la ministre dans cette localité

Il a précisé que 849 personnes ont été assistées et 1301 autres réintégrées à travers des activités génératrices de revenus.

Ce projet a en outre permis à 359 jeunes de bénéficier de l’auto-emploi, favorisé la réalisation d’une trentaine d’infrastructures sanitaires, scolaires et des pompes hydrauliques, et permis la sensibilisation de plus de 370 mille personnes à la cohésion sociale et de plus d’une soixantaine de cas de violence liée au genre identifiés.

Le projet d’appui à la réintégration des personnes retournées ou déplacées a été lancé le 1er janvier 2017, et a pris fin le 31 mars 2019. Il a bénéficié d’un financement de la République fédérale d’Allemagne estimée à deux millions d’euros, et d’un autre de cent cinquante mille euros du programme des nations unies pour le développement (PNUD). Il a bénéficié également d’un appui du haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCR).

La ministre Mariatou Koné a apprécié ce projet qu’elle juge « essentiel » dans l’appui aux personnes qui ont décidé de retourner volontairement en Côte d’Ivoire pour reprendre leur place dans le processus de paix, de réconciliation et dans le renforcement de la cohésion sociale.

« Ce projet vient épauler le gouvernement ivoirien dans ses efforts pour assurer le bien-être des personnes retournées mais aussi de toutes les populations qui vivent sur son sol » s’est- elle réjouie.

La ministre Mariatou Koné a séjourné jeudi et vendredi dans le département de Tabou pour visiter ces projets et accueillir une centaine de réfugiés ivoiriens au Libéria qui ont regagné Tabou.


bb/sdaf/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ