x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 11 octobre 2019 | Abidjan.net

Dikodougou-Guiembé: lancement des travaux de réhabilitation du barrage hydroagricole d’un coût total de 18.6 milliards FCFA

© Abidjan.net Par DR
Dikodougou-Guiembé: lancement des travaux de réhabilitation du barrage hydroagricole d’un coût total de 18.6 milliards FCFA
Le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement Rural, Adjoumani Kouassi Kobena a procédé le jeudi 10 octobre 2019 au lancement des travaux de réhabilitation du barrage hydroagricole (dénommée le Solomougou) d’un coût total de 18.6 milliards FCFA, situé à Guiembé, (département de Dikodougou) dans le nord du pays.
Le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement Rural, Adjoumani Kouassi Kobena a procédé le jeudi 10 octobre 2019 au lancement des travaux de réhabilitation du barrage hydroagricole (dénommée le Solomougou) d’un coût total de 18.6 milliards FCFA, situé à Guiembé, (département de Dikodougou) dans le nord du pays.

Il a déclaré à cet effet que ce vaste projet qui constitue un véritable renouveau agricole, va permettre une production record de 11.000 tonnes de vivriers et générer ainsi plus de 1.000 emplois.
"Ce projet agricole présente d’énorme retombées entre autres, l’augmentation du débit qui passera désormais, de 15 millions de mètres cubes d’eau au chiffre record de 18.millions tandis que les 400 hectares dont 200 sont seulement exploitées passeront jusqu’à 810 hectares», a-t-il indiqué .

Poursuivant, il a révélé que c'est en 1974 que le Président Félix Houphouët Boigny a fait construire ce barrage et depuis cette date, l’ouvrage n’a pas connu de réhabilitation.

Le ministre ivoirien de l'agriculture et du développement rural a, également, révélé que "le barrage va éviter la destruction du couvert forestier et (avec) une croissance notable de la production, le signe d’une agriculture ivoirienne qui se voudrait désormais compétitive"

Nambélé Yéo le chef de village a au nom de ses administrés exprimé des mots de gratitude et de reconnaissance aux autorités du pays et aux partenaires au développement.

Le programme filières agricoles durables de Côte d'Ivoire (FADCI) - dans lequel s'inscrit la réhabilitation du barrage - fait suite à la mise en œuvre du second contrat C2D signé en décembre 2014 entre l’Agence Française de Développement et l’Etat ivoirien.

Outre les productions vivrières, d’autres activités verront le jour sur le site, notamment les maraîchers, la pêche, la pisciculture sur la totalité des 25 hectares qui seront aménagés.

Aly O. à Korhogo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ