x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 26 octobre 2019 | AIP

Les exportateurs d’hévéa proposent la création d’usines pour résorber le problème de mévente

Abidjan - Le président de l’Association des exportateurs de caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (AEXCI), Samuel Esperance Mobio, a proposé vendredi que l’Etat s’investisse dans la création d’unités de transformation de l’hévéa, pour résorber le problème de mévente des produits.

«Nous travaillons dans ce sens et nous pensons jusqu’à la fin 2020, nous allons réaliser notre unité de transformation avec l’aide de nos partenaires. Nous demandons à l’Etat de mettre en place des unités de transformation» a indiqué, M. Mobio, qui s’exprimait face à la presse.

A moyen terme, l’AEXCI souhaite que l’Etat leur apporte un appui dans l’affrètement des navires pour l’évacuation de la production des planteurs évaluée à plus de 200 000 tonnes par mois. Il propose également la révision des taxes qui constituent un obstacle dans leur activité ainsi que, les procédures d’exportation.

Le président de l’AEXCI, malgré les difficultés rencontrées par la filière hévéa ces dernières années, reste confiant et encourage les acteurs à ne pas se laisser gagner par le découragement.

«Les producteurs ne doivent pas perdre espoir, ceci fait partie de la vie de tout secteur d’activité. Il existe des moments de turbulence et nous devons tenir bon et attendre la fin de la crise qui est passagère, » a rassuré, M. Mobio.

L’AEXCI a affrété un navire en octobre pour évacuer la production, un autre navire est prévu en novembre, précise-t-on.

kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ