x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 18 décembre 2019 | Le Nouveau Réveil

Développement local / Le ministre Sidiki Diakité : « La réduction de la pauvreté passe par l’amélioration des conditions de vie »

© Le Nouveau Réveil Par Paul-Richard AHOLIA
Yopougon : Mise en place du comité communal de lutte contre le racket
Abidjan le jeudi 13 juin 2018. Le ministre de l`intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité a procédé ce jeudi à la mise en place du 17e comité communal de lutte contre le racket dans la commune de Yopougon. Photo: Sidiki Diakité, ministre de l`intérieur et de la sécurité
Le ministre de l’Administration du territoire et de la décentration, Sidiki Diakité, a procédé au lancement du projet d’Appui au développement économique et écologique des territoires ruraux, (Ecoter).

C’était à l’auditorium de la Primature, le lundi dernier, au Plateau. « La Côte d’Ivoire a amorcé une autre phase de son développement après les différentes crises qu’elle a connues. Et dans un contexte de forte croissance démographique, les enjeux auxquels fait face le monde rural ivoirien se cristallisent autour des besoins de création d’emplois et de consolidation de la cohésion sociale. L’appui à un développement durable des territoires ruraux apparaît à bien des égards comme l’une des réponses concrètes à ces enjeux.

Le projet Ecoter qui s’inscrit dans le cadre de l‘exécution du 2ème Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) signé entre la France et la Côte d’Ivoire, le 3 décembre 2014, a choisi de financer des projets de développement économique et écologique dans huit de nos régions à savoir : le Bafing, le Béré, le Bounkani, le Cavally, le Gontougo, le Guémon, le Tonkpi et le Worodougou », a affirmé le ministre Sidiki Diakité. Puis il met l’accent sur l’intérêt du projet pour la population. « Le C2D contribuera considérablement à la promotion du développement local ainsi qu’à la réduction de la pauvreté dans notre pays à travers l’amélioration des conditions de vie des populations dans les huit régions ciblées, dans un climat de paix et de concorde », a-t-il dit. Pour ce projet, il s’agit du 2eme C2D qui s’étend de 2019 à 2022, financé à hauteur de 23 milliards de F Cfa. Quant au ministre Aka Aouélé, président de l’Association des régions et districts de Côte d’Ivoire (Ardci), ce projet requiert la mobilisation de tous les élus locaux et cadres afin de prendre leur part de responsabilité pour le développement des régions. Pour Léa Djatti épse Diaté, coordonnatrice du Secrétariat technique C2D et Emmanuel Debroise, directeur de l’Agence française de développement (Afd) d’Abidjan, Ecoter permettra le renforcement des capacités des élus, des agents des Conseils régionaux, des services techniques déconcentrés.

F.C

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ