x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 3 janvier 2020 | L’Essor Ivoirien

Libération des prisonniers pro-Soro / Cardinal Jean Pierre Kutwa s’est trompé sur la pire violence qui se préparait: Le sang de plusieurs autorités et innocents allait couler

Il a joué son rôle d’un homme de Dieu à la recherche de la réconciliation et à la paix. La déférence avec laquelle Monseigneur Kutwa s’est adressé aux fidèles et à la nation exhortant à la paix et à la cohésion sociale est déjà un signe salvateur qui rejoint le combat du président Alassane Ouattara qui s’est évertué, depuis sa prise de pouvoir à travailler pour la paix. Invitation des exilés pro-Gbagbo à regagner la Côte d’Ivoire afin de contribuer au développement de la Côte d’Ivoire. Ainsi que la libération des pro-Gbagbo, à savoir la première vague constituée d’Affi NGuessan, Aké Ngbo. Et ensuite la seconde composée de Simone Gbagbo, Adou Assoa et 800 autres prisonniers, le président de la république a convaincu plus d’une personne qu’il est résolument engagé pour une paix durable sans laquelle le développement n’est pas possible. Mais demander au Chef de l’Etat de libérer les pro-Soro soupçonnés d’attenter à la sécurité de l’Etat sans les avoir entendus, c’est un peu superflu pour le guide religieux, Monseigneur Kutwa de penser les choses comme ça. La bande sonore qui est mise à la disposition du peuple de Côte d’Ivoire ne relève pas d’une utopie surtout que le principal mis en cause Guillaume Soro ne rejette pas les faits qui selon lui datent de 2017. Il y a trois ans. Mais toujours est-il que les propos guerriers et déstabilisateurs tenus par Guillaume Soro et ses collaborateurs ces derniers temps rendant lourde l’atmosphère politique mérite que l’Etat prenne appui sur ces propos malsains et prenne ses responsabilités parce que garant de la paix et de la sécurité de tous les Ivoiriens. C’est bien en présence de Monseigneur Kutwa que Guillaume Soro et ses camarades réclamaient une transition à un régime légalement mis en place. Alors, pourquoi ne pas vouloir attendre octobre 2020 pour aller aux élections. Devant les menaces de Soro et ses proches, l’église catholique ne s’est pas prononcée parce que certainement elle ne veut pas du régime d’Abidjan. On se rappelle la belle histoire du nouveau testament où Jésus-Christ fut obligé de prendre la verge sévèrement contre ceux qui profanaient le pouvoir de Dieu, c’est-à-dire la synagogue qui servait de lieu de commerce aux hommes et femmes de mauvaise foi. Voilà la vérité que Monseigneur ne faut pas perdre de vue.

Soro préparait une insurrection ou un coup d’Etat

En effet, quand un homme comme Guillaume Soro passe tout son temps à l’étranger et se met à jeter l’anathème et le discrédit sur le pouvoir d’Abidjan, pouvoir établi par Dieu, car seul Dieu en donne, comment voulez-vous que l’Etat reste fébrile et muet face à une telle situation? Surtout que l’église de Soro ait gardé un mutisme coupable face aux agissements de son fidèle. La situation telle que présentée par le procureur de la république et reconnue en partie par Guillaume Soro et sa porte-parole Affoussiata Bamba montre que le sang des Ivoiriens allaient encore couler dans ce pays. Kutwa est libre de penser qu’il s’agit des allégations mensongères du procureur certes, il est libre d’appréhender les choses selon l’orientation de sa sensibilité politique parce que l’église de Dieu s’est aujourd’hui détachée de sa vraie mission, celle de sauver les âmes et s’immiscer dans la politique mais cela ne lui donne pas le droit d’encourager une insurrection. Ici, il s’agit de la vie des Ivoiriens qui est menacée. Quand la bande sonore indique : ‘’ En fait, il faut minimiser les coûts humains, le sang et tout ça. Si on va s’entretuer, ça va s’enliser… A par Zakaria, les COMZONES ne vont pas réagir…’’, même s’il s’agit ici d’une bande sonore de 2017, M. Guillaume Soro n’a pas renoncé à ses ambitions de porter l’estocade étant donné qu’à la fin de 2019, il n’a pas cessé de faire la mauvaise opposition. Une opposition qui se fait dans les insultes, les dénigrements et les menaces contre l’Etat ne doit pas être soutenue par un guide religieux. Les nombreuses arrestations qui se sont opérées dans le camp du président du fameux GPS visent à garantir la stabilité du pays, la sécurité et la paix de tous les Ivoiriens. L’homme de Dieu s’est trompé sur toute la ligne en réclamant la libération des hommes qui veulent semer la chienlit dans ce pays qui a beaucoup souffert du fait de la mauvaise foi de certains hommes politiques. Soro préparait un coup d’état. La sortie de Monseigneur est bien inquiète et douteuse en apportant son inconditionnel soutien à un ex-rebelle qui ne cesse pas de menacer l’intégrité du pays.

Jeanne Auréole

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ