x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 19 novembre 2020 | Abidjan.net

Paix et cohésion sociale : les leaders religieux et coutumiers invités à jouer pleinement leur rôle dans la recherche de la paix en Côte d’Ivoire

© Abidjan.net Par PR
Religion : prière à l`église papa nouveau de Koumassi relative à la Journée nationale de la paix
Abidjan le 15 novembre 2020. A l`occasion de la Journée nationale de la Paix, une prière pour la paix s`est tenue ce dimanche à l`église Papa nouveau de Koumassi à l`initiative de la Plateforme des Leaders croyants.
A l’occasion de la célébration de la journée nationale de la paix, le 15 novembre 2020, les leaders religieux et coutumiers, ont été invités, via la plateforme des leaders croyants pour la paix, la réconciliation, la cohésion sociale et le développement (PLCRD), depuis l’église Papa nouveau de Koumassi, à jouer pleinement leur rôle dans la recherche de la paix en Côte d’Ivoire.

« Qu’on soit président, qu’on soit chef ou balayeur, son guide spirituel ou son chef coutumier devient son premier représentant de Dieu sur terre par rapport à notre développement. Ceux-là devraient jouer un rôle prépondérant dans notre développement, dans notre protection et dans la relation avec la gouvernance. Malheureusement il y a quelques faiblesses. En réalité, ils doivent se mettre ensemble pour intensifier les démarches de cohésion pour que la paix revienne » a expliqué Madeleine Yao, présidente de la plateforme.

Elle en a profité pour exposer ses propositions pour une paix durable en Côte d’Ivoire qui se résument en 10 points à savoir la participation de l’opposition au gouvernement, l’engagement sans complaisance des guides religieux et têtes couronnées au processus de réconciliation nationale, asseoir une gouvernance inclusive., etc.

« Le président élu doit intensifier le dialogue avec les autres partis de l’opposition pour que ces derniers puissent participer au gouvernement et apporter leur contribution au développement du pays. Ça ne fera que consolider la paix et consolider l’agir ensemble », a-t-elle suggéré.

La paix pour la présidente de la PLCRD au-delà des discours doit se traduire dans les actes car « ce n’est pas en prêchant ici la paix qu’on aura la paix. Ce n’est pas en prononçant tous les matins paix que la paix va s’installer. C’est vrai, peut être que la paix va habiter nos esprits, mais la paix ne va pas s’installer si nous-mêmes ne mettons pas les mains à la patte, si nous-mêmes nous ne changeons pas d’attitude, si nous-mêmes par notre attitude nous ne transformons pas notre environnement pour que la paix s’installe et soit durable ».

Le culte a enregistré la participation de différents guides religieux dont Kader Oumar Dembélé, Imam de la grande mosquée de Jacqueville, le révérend pasteur Koffi Kacou Jean de l’Eglise protestante primitive.

PR

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ