PUBLICITÉ

Afrique Publié le mercredi 2 décembre 2020 | AIP

Le vote anticipé de la présidentielle ghanéenne s’est déroulé dans le calme

Abidjan - Les bureaux de vote au Ghana ont ouvert mardi 1er décembre pour les travailleurs mobilisés pour les élections, à savoir, les militaires, les assesseurs, les agents d’immigration et les journalistes, qui ne pourront pas voter le jour de l’élection présidentielle et législative du 7 décembre prochain.

Vêtus en uniforme ou en civil, ces votants par anticipation, environ 100.000, ont fait la queue dans le calme. Pour Tacey, jeune militaire trentenaire, le vote est un devoir civique. « Nous pensons que c’est nécessaire car peut-être que celui qui est au pouvoir ne répond pas à nos attentes ou peut-être que nous voudrions qu’il en fasse davantage pour nous. »

Pour Ashanti Frimpong, assesseur dans un bureau, le vote conforte la réputation du Ghana d'être un des berceau de la démocratie en Afrique. « A chaque fois que nous votons, tout le monde se rend aux urnes sans hésitation. Ce qui m’importe, c’est d’avoir une élection paisible. Nous voulons que le vainqueur soit déclaré sans accroc afin que ce soit tout le Ghana qui gagne et non pas un seul parti politique. »

Douze candidats sont en lice, dont le président sortant Nana Akufo-Addo et son principal rival et prédécesseur John Dramani Mahama.

(AIP)

tls/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ