PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 20 mai 2021 | AIP

Un rapport sur le développement humain relève l’urgence de la sauvegarde de la nature

© AIP Par CK
Cérémonie de lancement du rapport 2020 sur le développement humain
Mercredi 19 mai 2021. Abidjan. Le bureau du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a procédé au lancement du Rapport sur le développement humain 2020, présentant une nouvelle ère géologique dénommée "anthropocène" ce mercredi 19 mai 2021 à Abidjan en présence de la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé et plusieurs autres membres du gouvernement ivoirien.
Abidjan- Le rapport 2020 sur le développement humain produit et présenté par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) relève l'urgence de la sauvegarde de la nature afin d'assurer une qualité de vie durable des Hommes et leur survie sur la planète.

Ce rapport dont le thème est "le développement et l' anthropocène ( l'ère de la race humaine): la prochaine frontière" a été lancé lors d'une cérémonie en présence des ministres du Plan et du Développement, Kaba Nialé, de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Belmondo Mys Doro, des Eaux et Forêts, Alain Donwahi, et de l'Environnement et du Développement durable, Jean-Luc Assi ainsi que la directrice des Opérations de la Banque mondiale pour la Côte d'Ivoire, Coralie Gevers.

Ce rapport montre d'importants progrès réalisés par les 189 pays du monde dans l'Indice du développement humain (IDH) en 30 ans, mais relève des bouleversements multiples, dus aux pressions exercées sur la planète par l'humanité et qui fondamentalement modifié les systèmes écologiques nécessaires à la vie sur terre, a expliqué la représentante résidente du PNUD en Côte d'Ivoire Carol Flore-Smereczniak.

" Le rapport soutien qu'en basant le développement humain sur le respect des exigences de la nature, nous relevons trois défis a l'ère de l'anthropocène à savoir l'atténuation et l'adaptation au changement climatique, la protection de la biodiversité et le bien être humain pour tous", a-t-elle insisté.

Pour la ministre Kaba Nialé le rapport préconise une transformation juste, qui favorise l’expansion des libertés humaines tout en réduisant les pressions exercées sur la planète. Pour que l’humanité puissent s’épanouir dans les anthropocènes, les nouvelles trajectoires de développement doivent ainsi atteindre trois objectifs à savoir, renforcer l’équité, favoriser l’innovation, inspirer le souci de la protection de la planète.

"Je puis vous rassurer que, la Côte d’Ivoire reste engagée pour l’atteinte de ces objectifs en collaboration avec l’ensemble des parties prenantes. Elle poursuivra et renforcera ses actions de lutte contre le changement climatique et de préservation de la biodiversité dans le cadre de la mise en œuvre du PND 2021-2025", a assuré la ministre.

La Côte d'Ivoire a fait un bond dans le classement des indices du développement humain passant de la 161ème place à la 156 ème sur 189 pays.

tad/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ