PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 27 mai 2021 | Abidjan.net

Finalisation du Pnd 2021-2025: le gouvernement recueille les dernières suggestions du secteur privé

© Abidjan.net Par CK
Finalisation du Pnd 2021-2025: la ministre Kaba Nialé échange avec le secteur privé
La ministre du Plan et du Développement, Mme Nialé Kaba a présidé une séance de travail avec les acteurs du secteur privé dans le cadre du finalisation du PND 2021-2025 ce mardi 25 mai 2021 au siège du Patronat ivoirien à Abidjan-Plateau.
Dans la continuité des rencontres en vue de finaliser le Plan National de Développement (Pnd 2021-2025) consensuel, le gouvernement a initié, ce mardi 25 mai 2021 au siège du Patronat ivoirien à Abidjan-Plateau, un ultime dialogue avec les acteurs du secteur privé de la Côte d’Ivoire pour une dernière relecture de cet important document dont ils ont d’ailleurs tous contribué à concevoir.

La ministre du Plan et du Développement, Mme Nialé Kaba qui présidait cette rencontre, a réaffirmé la volonté du gouvernement de créer les conditions permettant au secteur privé de jouer pleinement son rôle de locomotive dans la mise en œuvre du Plan national de développement (Pnd 2021-2025). D’autant plus que 74 % des 59000 milliards de FCfa que coûtera le Pnd soit 43,7 milliards de FCfa devront être mobilisés par le secteur privé.

Après s’être félicitée de la contribution du secteur privé dans l’élaboration de ce Pnd, la ministre Kaba Nialé a rappelé l’ambition du Premier ministre, Patrick Achi, qui est de produire un plan de rupture surtout en terme volume pour accélérer le développement du pays. L’objectif étant de faire en sorte que la Côte d’Ivoire soit classée parmi les pays dits émergents au plus tard en 2030.

Face aux préoccupations des entreprises ivoiriennes, la ministre Nialé Kaba a fait savoir que dans son nouveau rôle de promoteur de la transformation, l’Etat jouera donc un rôle actif dans l’identification, l’organisation l’accompagnement des secteurs porteurs de croissance inclusive. ’’ Il s’agira de développer un Etat volontariste, clairvoyant, doté d’une administration proactive, diligente et efficiente, qui désigne des secteurs et des champions pour la transformation économique, et accompagne le secteur privé national, dont les paysans, les PME et les PMI.’’ a-t-elle expliqué tout en les rassurant que le gouvernement est conscient de la nécessité de travailler rapidement à l’élargissement de l’assiette fiscale. « Parce que nous serions contre-productifs si la marge est érodée par la
fiscalité », a-t-elle ajouté.

Cette séance de travail a été marquée par la présentation des observations et recommandations du secteur privé relativement à la finalisation du Pnd. Pour Stéphane Aka Anghui, directeur exécutif de la Cgeci qui a lu les différentes recommandations, il est nécessaire de booster l’entrepreneuriat local, si l’on veut atteindre l’objectif.
À sa suite, Fama Touré, président de la Chambre de commerce et d’industrie (Cci), Pierre Magne, administrateur et conseiller technique chargé des affaires institutionnelles à la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), ont apporté leur soutien au travaux d’élaboration du Pnd tout en invitant le gouvernement à poursuivre ses efforts de prise en compte des propositions et recommandations du patronat.

Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ