x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 30 mai 2021 | AIP

Des radios locales se forment à la vulgarisation des bonnes pratiques agricoles et sanitaires

Yamoussoukro– Des radios locales partenaires du programme Relance, ont achevé samedi 29 mai 2021 à Yamoussoukro un atelier de renforcement de capacités sur la production et la diffusion d’émissions interactives de qualité sur trois chaînes de valeur que sont la banane plantain, le cacao et le manioc.

Radio Cayat d’Adzopé, la radio régionale de Guiglo, La voix des Lacs de Yamoussoukro, Soleil+ de San-pedro et Radio Paix Sanwi d’Abengourou ont bénéficié durant quatre jours de cette formation qui va leur permettre de mieux jouer leur partition dans ce programme qui a pour but de soutenir les agriculteurs avec des informations sensibles au genre sur les bonnes pratiques agricoles, l’hygiène de base et la santé, l’égalité de genre et la nutrition dans un contexte sanitaire marqué par la pandémie du COVID-19.

Ces radios devront désormais rechercher, concevoir, produire, diffuser et évaluer des programmes radio participatifs qui permettront à des centaines de milliers de familles d’agriculteurs d’accéder à toutes les informations souhaitées, indique-t-on.

Relance vise trois objectifs majeurs que sont la fourniture et l’accroissement de l’utilisation et la valeur des services radio interactifs à distance de haute qualité et sensible au genre, accroitre les connaissances et l’application de bonnes pratiques agricoles, de bonnes pratiques nutritionnelles, sanitaires et améliorer la sensibilisation de la communauté et le dialogue entre les agriculteurs et les et les agricultrices des milieux ruraux, les leaders communautaires et les décideurs sur les questions d’égalité de sexe et d’inclusion.

Le programme est initié par Radios rurales internationales (RRI), une organisation internationale qui entend atteindre au moins un millions d’agriculteurs et agricultrices de plusieurs pays d’Afrique en leur donnant accès à une variété de services de vulgarisation numériques interactifs.

Il bénéficie d’un financement de l’agence allemande de développement international (GIZ).


gso/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ