PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 16 juin 2021 | Le Nouveau Réveil

Législatives partielles à Jacqueville / La candidate Marie-Ange AKA-ADJO dénonce la fraude : « C’est une parodie d’élection… »

© Le Nouveau Réveil Par DR
Législatives partielles/Marie-Ange Aka-Adjo, candidate Pdci à Jacqueville
Des fraudes ont emmaillé encore les législatives dans la circonscription de Jacqueville. La candidate du Pdci/ Eds, dans une note dont nous avons reçu copie, dénonce ces fraudes « Comment gagner et perdre… Une parodie d’élection… La tricherie institutionnelle à Jacqueville semble durablement ancrée dans le système électoral local. Le jour du vote, j’ai passé ma journée entière à parcourir la moitié de la circonscription électorale dans laquelle je suis candidate, suite aux tentatives avérées de fraude électorale dont les prémisses et les échos étaient légion depuis des jours et des jours… en vue de faire avorter les tentatives de fraude... Mais peine perdue… une preuve : la signature prématurée par tous les représentants des bureaux de vote, des heures avant la fermeture des bureaux de vote, de Procès-verbaux vierges de dépouillement des votes… obligeant suite à mes interpellations répétées, le Président de la CEI en personne, Mr Coulibaly Kuibert ainsi que le Vice-Président de cette institution, Mr Koné Sourou, à se déplacer aux fins de constatation « de visu » de prémisses de fraude perpétrée à titre d’exemple à l’EPP Adjiacoutié, incluant des achats de votes, passant par la distribution de prébendes électorales au sortir des urnes en récompense de la violation du secret du vote, pilier essentiel de l’expression achevée de la démocratie. J’ai fait le même constat à l’EPP Jacqueville 1 et 2 et sur l’Ile Deblay, à titre non exhaustif… », a décrit Docteur Marie-Ange Aka-Adjo avant de poursuivre son développement « C’est le lieu de s’interroger sur l’adéquation de la réaction des autorités en présence, en constatant ces manquements… le moins que j’attendais eût été logiquement le remplacement immédiat du personnel de la CEI (Président et 2 Vice-Présidents) dans les Bureaux de votes incriminés au titre des mesures conservatoires, nonobstant toutes autres poursuites ultérieures aux fins de sécurisation du scrutin. Que nenni ! Rien d’autre que la destruction du procès-verbal concerné avec poursuite du processus de vote avec le même bureau (sic). Le ton était donné. Nous eûmes droit à toutes sortes de trafics d’influence, pour faire gagner un candidat rompu aux arcanes sombres de la technologie électorale, en complicité flagrante avec des mains obscures, pilotant à tout va la machine du détournement des votes et de la fiabilité et sincérité du scrutin au seul profit du « Deus ex machina » du jour. Ce fut un remake parfait de la précédente joute électorale avec en ligne de mire, les résultats que nous avions eus (…) », soutient-elle. Pour la candidate du Pdci/Eds, les résultats de ces législatives partielles vu l’intensité de la fraude qui a emmaillé ce scrutin ne vont pas être confirmés. « Mes chères sœurs de Atoutou et Jacqueville, je suis démocrate et respectueuse des Institutions. J’attends de voir si le résultat provisoire qui consacre la victoire de cette tricherie institutionnalisée est confirmé par le Conseil constitutionnel. Cette campagne a permis de montrer que nous, les femmes de Jacqueville, nous existons et nous sommes déterminées. Je vous demande de rester mobilisées car nous allons obliger notre personnel politique à travailler pour Jacqueville », indique-t-elle. Par ailleurs, Marie-Ange Aka-Adjo a tenu à traduire sa reconnaissance au président du Pdci-Rda et au président Gbagbo ainsi qu’à tous les responsables politiques de l’opposition qui l’ont soutenue « Je voudrais dire merci au Président Henri Konan BÉDIÉ et au Président Laurent GBAGBO pour leur leadership, leur sens élevé de l’intérêt collectif et leur soutien à ma modeste personne. Merci également aux Secrétaires Exécutifs du PDCI-RDA, particulièrement à Mme Adèle N’Dabian, Mr Thierry Tanoh, Mr Jean-Louis Billon ; au secrétaire exécutif chargé des Elections Adicko Roland ; aux élus membres du Groupe Parlementaire PDCI-RDA avec à leur tête l’Honorable DOH Simon ; aux Maires Pdci-Rda Jean-Marc Yacé de Cocody, Sylvestre Emmou de Port-Bouët, et Jacques Ehouo du Plateau, tous pour leur appui indéfectible. Merci au Professeur SESS Daniel, Président du Conseil Régional des Grands Ponts ; à Madame Colette Razzacou, déléguée communale de Jacqueville commune, aux deux Directeurs de ma Campagne PDCI-RDA et EDS-FPI ; aux jeunes Cadres Dynamiques au PDCI-RDA ; à la Marée Verte ; et au Conseil politique de la Jeunesse du PDCI-RDA », a-t-elle conclu

JEROME N’DRI

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ