PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 1 juillet 2021 | Abidjan.net

Enseignement supérieur : l’université Félix Houphouët Boigny s’ouvre à l’international

© Abidjan.net Par DA
Enseignement supérieur : l’université Félix Houphouët Boigny s`ouvre à l’international
L’amphithéâtre A de l’université Félix Houphouët Boigny a été pris d’assaut par les étudiants le 29 juin 2021 qui voulaient être témoins de l’effectivité du tout nouveau projet dénommé ‘’PULSE’’ dont l'objectif est la professionnalisation et l’ouverture à l’international de licences scientifiques expérimentales en Afrique de l’Ouest.

La cérémonie a été marquée par la remise de matériel de travaux pratiques du projet ‘’PULSE’’ d’un montant de 300 mille Euro aux UFR de l’ex FAST. Le président de l’université Pr Ballo Zié a exprimé sa reconnaissance à toutes les partenaires ayant permis la mise en place de ce projet particulièrement l’Union Européenne. Pour le Pr Zié, grâce au matériel de travaux pratiques, du projet PULSE « l’université s'attellera à la formation d’un capital humain de qualité, en vue de construire le développement économique et social de la Côte d’Ivoire ».

Le coordonnateur du projet PULSE à l’UFHB, le Pr Adjé Assohoun pour sa part a révélé que pour l’heure seuls la Côte d’Ivoire et le Togo sont concernés par « PULSE ». A en croire son propos, l’objectif du projet est aussi de proposer au terme de 3 années ,un programme homogène de licences physique, de biologie et de chimie dans 5 universités partenaires du Togo et de la Côte d’Ivoire .

« Pour la Côte d’Ivoire , il s’agit des université ,Jean Lorougnon Guédé,Nangui Abrogoua et Houphouët Boigny et le Togo ,les universités s de Lomé et Kara », a-t- il précisé .

M.Antonio Dal Borgo, au nom de l’ambassadeur de l’Union Européenne, dira que la mise en place du projet PULSE est la preuve et la confirmation de l’importance que l’Union Européenne accorde à la qualité de l’enseignement qui selon lui doit renforcer les capacités et les compétences des étudiants afin d’être compétitifs quant à l’employabilité.

Ouattara Djakalia Directeur de cabinet adjoint du ministre de l’enseignement supérieur s’est réjoui de cet apport didactique des différents partenaires singulièrement l’UE qui vient renforcer le plateau technique des différents laboratoires. Il a exprimé la volonté du ministre de tutelle qui souhaite un bon usage et un contrôle rigoureux du matériel .



DA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ