x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 11 juillet 2021 | AIP

La première pierre du collège moderne de Kouafo Akidom posée

© AIP Par DR
La première pierre du collège moderne de Kouafo Akidom posée
Bondoukou, samedi 10 juillet 2021. Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, a procédé à la pose de la première pierre du collège moderne de Kouafo Akidom, dans la sous-préfecture de Sorobango, lors d’une cérémonie en présence des autorités administratives et de la chefferie traditionnelle locale
Bondoukou, – Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, a procédé, samedi 10 juillet 2021 à la pose de la première pierre du collège moderne de Kouafo Akidom, dans la sous-préfecture de Sorobango, lors d’une cérémonie en présence des autorités administratives et de la chefferie traditionnelle locale.

Le futur collège à base quatre sera bâti sur une superficie de cinq hectares et s’inscrit dans le cadre du projet du Contrat de désendettement et de développement (C2D). L’édifice scolaire permettra aux élèves sortis des écoles primaires publiques de se sédentariser et d’obtenir d’excellents résultats en fin d’année scolaire.

Le président de la mutuelle de développement économique et social de Kouafo Akidom (SANKOFA), Kouassi Tahouago, a salué le projet à caractère public qui permettra de résoudre les inégalités sociales en donnant la possibilité à tous les enfants issus des classes sociales modestes de se faire une place dans l’élite du pays.

Il a égrené des doléances qui, selon lui, sont "vitales pour la région" du fait de l’augmentation du volume des activités due à la présence du futur collège. Il s’agit notamment de la construction d’un château d’eau, la retenue d’eau à usage agricole et surtout le reprofilage lourd de l’axe Kouafo Akidom-Kouassi N’Dawa, distant de 15 km.

Le ministre Adjoumani a profité pour inviter la population à scolariser tous les enfants, notamment les jeunes filles afin d’effacer définitivement cette mauvaise réputation qui fait du district du Zanzan, le vivier des filles de ménage, n’ayant reçu aucune instruction scolaire.

Le village de Kouafo Akidom ne dispose que d’une seule école primaire publique de six classes bâtie en 1940. Sa nouvelle cantine scolaire, portant le nom de la marraine, la ministre Mariatou Koné, a été inaugurée par le ministre Adjoumani.

(AIP)

zaar/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ