x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le jeudi 2 septembre 2021 | AIP

Huit pays sur 10 en Afrique pourraient rater l’objectif fixé pour la vaccination contre la COVID-19 (OMS)

Abidjan- L’Afrique est sur le point de manquer l’objectif à caractère urgent fixé au niveau mondial, consistant à vacciner 10 % des groupes les plus vulnérables contre la COVID-19 dans chaque pays avant la fin du mois de septembre, alerte l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué de presse publié jeudi 02 septembre 2021.


De nouvelles données recueillies par l’OMS indiquent que 42 des 54 pays d’Afrique -soit près de 80 % du total- risquent de ne pas atteindre l’objectif fixé pour la vaccination contre la COVID-19 si le rythme actuel d’expédition de vaccins et de vaccination se maintient.


Neuf pays africains, dont l’Afrique du Sud, le Maroc et la Tunisie, ont déjà atteint l’objectif mondial de vaccination fixé en mai par l’Assemblée mondiale de la Santé, l’organe décisionnel suprême de l’OMS. Au rythme actuel, trois autres pays africains sont en bonne voie pour atteindre l’objectif de vaccination. Deux autres pourraient y parvenir s’ils augmentent le rythme des vaccinations.


« À moins d’un mois de l’échéance, tous les esprits en Afrique et dans le monde devraient être tournés vers cet objectif, qui se rapproche à grands pas. L’accaparement des vaccins a retardé l’Afrique et nous avons besoin de toute urgence d’un nombre accru de vaccins. Cependant, à mesure que de nouvelles doses arrivent, les pays africains doivent accentuer leurs efforts et veiller à la mise en œuvre de plans explicites qui permettent de vacciner sans tarder les millions de personnes qui restent confrontées à la grave menace de la COVID-19 », a déclaré la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti.


Près de 21 millions de doses de vaccins anti-COVID-19 sont arrivées en Afrique au cours du mois d’août par le canal du Mécanisme COVAX, soit autant que le nombre de doses réceptionnées par le continent sur l’ensemble des quatre mois précédents. En tenant compte des vaccins qui devraient être livrés par le COVAX et l’Union africaine d’ici à la fin du mois de septembre, l’Afrique pourrait recevoir suffisamment de doses pour atteindre la cible de 10 %.


Si de nombreux pays africains ont pu accélérer les activités de vaccination contre la COVID-19 grâce à l’augmentation des expéditions de vaccins en août, 26 pays ont utilisé moins de la moitié de leurs réserves de doses de vaccins anti-COVID-19.


Au total plus de 143 millions de doses ont été reçues en Afrique, où 39 millions de personnes, soit à peine 3 % de la population, sont entièrement vaccinées. En comparaison, 52 % de la population est entièrement vaccinée aux États-Unis d’Amérique et 57 % de la population est entièrement vaccinée dans l’Union européenne.


« L’iniquité est extrêmement troublante. Seulement 2 % des plus de cinq milliards de doses administrées dans le monde l’ont été en Afrique. Cependant, les récentes augmentations d’expéditions de vaccins et les engagements de plus en plus nombreux sont bien la preuve qu’une distribution plus équitable et plus juste des vaccins à l’échelle mondiale est possible », a souligné Dr Moeti.


Le variant Delta, hautement transmissible, circule dans 31 pays africains, tandis que les variants Alpha et Bêta ont été détectés respectivement dans 44 et 39 pays. Le variant C.1.2 a été identifié dans 114 cas en Afrique du Sud.


cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ