x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

International Publié le mardi 19 octobre 2021 | AIP

Plus de 10 000 enfants tués ou blessés depuis le début du conflit au Yémen (UNICEF)

Abidjan- Plus de 10.000 enfants ont été tués ou blessés en plus de six ans de conflit au Yémen, a dénoncé mardi 19 octobre 2021, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).


L'agence onusienne a appelé à une aide d’urgence à Mareb où les violences font régulièrement des centaines de victimes.


"Le conflit au Yémen vient juste de franchir une étape honteuse avec la marque de 10.000 enfants tués ou blessés, depuis le début des combats en mars 2015. Ce qui fait quatre enfants tous les jours ", a déclaré le porte-parole de l’UNICEF, James Elder, lors d’un point presse à Genève.


Rentré lundi 18 octobre d’une mission l’ayant conduit dans le Nord et le Sud du Yémen, M. Elder a indiqué que sans financement rapide, davantage d’enfants vont décéder.


Selon un communiqué de l’organisme, le Yémen est l’endroit "le plus difficile au monde pour être un enfant" et la situation empire.


Sur le terrain, cinq millions de personnes sont au bord de la famine. Quatre enfants sur cinq au Yémen ont besoin d’aide humanitaire, soit un total de 11 millions, a rappelé M. Elder, ajoutant que 400.000 enfants souffrent de malnutrition aiguë et deux millions sont privés d’école. Dans le même temps, deux tiers des enseignants, soit plus de 170.000, n’ont pas reçu de salaire régulier depuis plus de quatre ans.


Près de 1,8 million d’enfants sont déplacés. « À mesure que la violence s’intensifie, notamment autour de Mareb, de plus en plus de familles fuient leur foyer », a détaillé James Elder.


Plus largement, l’UNICEF estime que la gravité de la situation humanitaire au Yémen ne peut être exagérée. L’économie est dans un état critique. Le produit intérieur brut (PIB) a chuté de 40% depuis 2015, année de l’escalade de la violence.


Face à cette situation, l’agence onusienne soutient le traitement de la malnutrition aiguë sévère dans 4.000 établissements de soins de santé primaires et 130 centres d’alimentation thérapeutique.


Toutefois, elle a besoin de 235 millions de dollars d’ici juin pour maintenir son assistance auprès de millions de personnes.


La crise humanitaire au Yémen est le fruit de la convergence tragique de quatre menaces. A savoir, un conflit violent qui perdure, une économie dévastée, des services réduits en ruines pour tous les systèmes d’aide, que ce soit la santé, la nourriture, l’eau ou l’assainissement, la protection et l’éducation, et une opération de l’ONU qui manque sévèrement de fonds, a précisé l’UNICEF.




eaa/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ