PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 20 octobre 2021 | AIP

Des mesures prises pour l’émergence d’une industrie musicale, culturelle des arts et du spectacle ( Conseil des ministres)

© AIP Par DR
Industrie de la mode : l’Etat va faire de ce secteur, l'un des plus dynamiques du continent, assure le Premier Ministre Patrick Achi

Abidjan - Le gouvernement a pris des mesures majeures, mercredi 20 octobre 2021, pour l’émergence d’une industrie musicale et culturelle des arts et du spectacle à travers un ensemble de 14 décrets, adoptés pour répondre aux préoccupations des acteurs de la mode, du design et des artistes, suite à la rencontre entre le chef du Gouvernement, Patrick Achi et ceux ci, le jeudi 16 septembre 2021.


Selon le porte parole du gouvernement, le ministre Amadou Coulibaly, l’ensemble des ces décrets pris en application des différentes lois adoptées, depuis 2013, participe de la politique d’organisation, de structuration et d'encadrement du secteur pour l’émergence d'une industrie nationale créative et compétitive et garantir les revenus des différents animateurs de ce secteur.


Ces décisions attendues avec force par ces acteurs portent, entre autres, sur le classement de la forêt classée de Gbêpleu à Man dans la liste du patrimoine culturel national, l'interdiction de l’accès des mineurs à certains ouvrages, le statut de l'artiste, l’homologation des établissements de spectacles cinématographiques et l'autorisation d’exercice de la profession desdits exploitants, ainsi que les actes et outils de reprographie.


Ces mesures interviennent après une série de rencontres entamée par le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi avec les « Champions nationaux », à savoir, les entrepreneurs culturels du cinéma et de l’audiovisuel, auxquels il avait annoncé le soutien de l’Etat pour leur permettre de jouer pleinement leur partition dans le développement des industries de l’art et du spectacle pour le rayonnement de la Côte d’Ivoire.


Autour d’un déjeuner organisé à la salle des Banquets de la Primature, Patrick Achi et ses convives avaient abordé les problématiques du potentiel et du positionnement du cinéma et de l’audiovisuel ivoiriens, ainsi que les préoccupations des producteurs, réalisateurs, acteurs pour la production et la distribution d'œuvres répondant aux standards de qualité.


« Je vous ai compris. Nous allons agir. Nous avons la volonté politique, sans ambiguïté et vous allez le constater dans le budget 2022 », avait promis le Premier ministre à l’issue des échanges, menés bâtons rompus, de 13h à 15h, jeudi 16 septembre 2021.


nmfa/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ