x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 3 novembre 2021 | Abidjan.net

Marche de protestation dispersée du Collectif des Docteurs Non Recrutés de Côte d’Ivoire : le gouvernement invite au dialogue

© Abidjan.net Par DR
Porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly

'' Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique rencontrera le Collectif des Docteurs Non Recrutés de Côte d’Ivoire le vendredi 5 novembre comme annoncé pour une discussion'' a indiqué le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly à l'issue d'un Conseil des ministres présidé par le chef de l'Etat, Alassane Ouattara, ce mercredi 03 novembre 2021 à Abidjan-Plateau.


Cette déclaration est en réponse à une marche organisée par le Collectif des Docteurs Non Recrutés de Côte d’Ivoire et qui a été dispersée par les forces de l'ordre ce mercredi 3 novembre matin à Abidjan-Plateau.


Selon le ministre de la communication, des médias et de la francophonie, son collègue de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a ouvert la porte au dialogue. C'est pourquoi il a invité le collectif à saisir cette perche du dialogue afin de trouver une ''solution'' à leur revendication.

Aux dires du ministre Amadou Coulibaly, les émissaires de ce collectif avaient été reçus par les services du ministre chargé de l'enseignement supérieur et ''leur avait demandé de surseoir à la marche qu'ils voulaient faire. Et que les portes du dialogue sont ouvertes.''  Tout en entendant l'issue de cette rencontre du vendredi 5 novembre, le porte-parole du gouvernement a réitéré l'engagement du chef de l'Etat à construire un climat de développement apaisé pour le bien-être des Ivoiriens.


 Pour rappel, le jeudi 21 octobre 2021, le Collectif des Docteurs Non Recrutés de Côte d’Ivoire avait, au cours d’une conférence de presse dénoncé l’opacité qui sapait le système de recrutement des assistants dans les universités publiques de Côte d’Ivoire. Le collectif a dénoncé la lourdeur de la constitution des dossiers ; l’atrocité du dépôt des dossiers et des auditions et la « publication » des résultats. Le collectif a par ailleurs grainé un chapelet de doléances dont la prise d’un décret exceptionnel par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, pour le recrutement de tous les Docteurs aussi bien dans l’Enseignement Supérieur que dans l’administration ; l’audit systématique du concours de recrutement des assistants sur les cinq dernières années etc…


 Cyprien K.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ