x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 10 novembre 2021 | AIP

Le PND 2021-2025 pour insuffler avec le secteur privé des réformes à la transformation de l’économie (ministre)

© AIP Par Cyprien Kouassi
Ouverture du séminaire sur la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires en Côte d’Ivoire
Vendredi 20 juillet 2018. Abidjan. M. Adama Coulibaly, représentant le Ministre de l`Economie et des Finances a procédé à l`ouverture du séminaire de travail portant sur la phase technique de la revue annuelle des réformes, politiques, programmes et projets communautaires en Côte d’Ivoire. Ce séminaire est organisé par La Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Photo : Adama Coulibaly, représentant le Ministre de l`Economie et des Finances.

Abidjan - Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a souligné qu’à travers le PND 2021-2025, le gouvernement ivoirien entend insuffler avec le secteur privé, l’élan des réformes nécessaires à la transformation structurelle de l’économie ivoirienne.


S’exprimant à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 5e édition de la Journée nationale du partenariat (JNP), lundi 08 novembre 2021, à Abidjan, M. Coulibaly a affirmé que cette transformation structurelle de l’économie ivoirienne mettra l'accent sur la migration du tissu productif des secteurs d’activités primaires vers les secteurs secondaires et tertiaires à fortes valeurs ajoutées.


Une ambition qui, souligne-t-il, est en cohérence avec la vision prospective Côte d’Ivoire 2030 du gouvernement qui entend relever de nombreux challenges, notamment doubler le revenu par habitant pour se rapprocher de celui des pays à revenu intermédiaire, créer huit millions d’emplois d’ici 2030, réduire la pauvreté de 39% à moins de 29%, augmenter l’espérance de vie de 57 à 67 ans, relever le taux de l’éducation en portant le taux de scolarisation du primaire de 91% à 100% et celui du secondaire de 51% à 80%.


Cette cérémonie d’ouverture a enregistré la présence d’une délégation de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ainsi que des experts du Dialogue public privé venus du Burkina Faso, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Togo d’Ivoire pour rehausser cette édition.


Le Commissaire de l’UEMOA chargé du développement de l’entreprise, des mines, de l’énergie et de l’économie numérique, Paul Koffi Koffi, a indiqué que malgré les nombreuses actions entreprises, avec l’apparition de la pandémie de la Covid-19 qui persiste, il apparaît nécessaire pour les Etats membres de l’UEMOA de poursuivre la recherche de solutions efficaces avec les institutions communautaires en vue de soutenir le secteur privé comme fer de lance des économies.


Cette première journée a été marquée par une conférence inaugurale animée par l’Etat de Côte d’Ivoire et le secteur privé représenté par le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire, Jean Marie Ackah.


M. Ackah a fait observer que la JNP 2021 offre l’occasion de réaffirmer la disponibilité du secteur privé à prendre toute sa part dans la réalisation des ambitions du gouvernement exprimées dans la vision 2030 de développement de la Côte d’Ivoire.


Comme les éditions précédentes, la JNP 2021 qui a pris fin mardi 09 novembre 2021 a été meublée de rencontres B to G, de panels et ateliers thématiques de haut niveau et de remise de récompenses aux acteurs du secteur privé et de l’administration engagés dans le dialogue public privé.


(AIP)


bsb/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ