x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 5 décembre 2021 | AIP

Save the children s’ouvre à la population de Daloa

© AIP Par DR
Save the children s’ouvre à la population de Daloa

L’Ong Save the children a organisé une journée porte-ouverte à Daloa, vendredi 3 décembre 2021, pour se faire mieux connaître de la population, à l’occasion de la célébration de ses 30 années de présence en Côte d’Ivoire.


Cette ouverture au grand public est aussi une occasion pour l’Ong de rencontrer ses partenaires étatiques et de la société civile, ainsi que la population dans son ensemble, pour des échanges en vue d’améliorer son offre de services dans les cinq domaines où elle est présente, à savoir l’éducation, la santé et la nutrition, la protection de l’enfant, la réduction de la pauvreté infantile et la gouvernance pour les droits de l’enfant.


Sous différents stands dressés pour l’occasion, des travailleurs de l’Ong ont présenté aux visiteurs la vision, la mission, les valeurs et les interventions. Ils ont aussi répondu à leurs interrogations.


Huit projets dont cinq de lutte contre le travail dangereux des enfants sont exécutés dans les zones ouest et centre ouest placées sous sa responsabilité, a indiqué la cheffe du bureau local, Cissé Sononsa, expliquant cette tendance par l’existence d’une économie cacaoyère dominante.


Remerciant ses partenaires étatiques et de la société civile, Mme Cissé a réaffirmé l’engagement de l’Ong pour le bien-être des enfants.


« La mission de Save the Children est d’inspirer des progrès décisifs dans la manière dont le monde traite les enfants et de réaliser des changements immédiats et durables dans leur vie », a-t-elle rappelé.


Créée il y a 102 ans, Save the Children est présente dans 122 pays. En Côte d’Ivoire, ses principaux défis sont l’enregistrement des naissances, les violences sexuelles sur les filles ou femmes, le mariage précoce des filles, la pauvreté infantile, le travail des enfants, les orphelins et autres enfants rendus vulnérables du fait du VIH/SIDA et la mobilité transfrontalière des mineurs.


(AIP)


kaem/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ