x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le lundi 17 janvier 2022 | AIP

Le protocole médical à observer pour réduire le taux de mortalité lié au paludisme

© AIP Par DR
Paludisme: la mortalité en baisse en Côte d`Ivoire

Abengourou - Le Docteur Modibo Diakité du laboratoire médical Caplin Point a insisté samedi 15 janvier 2022 à Agnibilékrou sur la bonne observance du protocole médical du paludisme et le respect des prescriptions qui peuvent permettre de maitriser la maladie et de réduire son taux de mortalité surtout chez les enfants qui constituent la cible la plus vulnérable.


« Si vous prescrivez par exemple, Arthel, non seulement, vous devez indiquer la posologie, mais il faut que vous insistiez auprès des patients sur le respect de l'observance du temps entre la première prise et la deuxième », a rappelé aux praticiens, le docteur Modibo Diakité lors d'une cérémonie d'hommage des agents de santé d’Agnibilékrou admis à faire valoir leurs droits à la retraite.


M. Diakité, a également fait savoir que lorsque le patient vomit, il est préférable de passer à la voie injectable « parce que le produit n'aura pas d'effet sur le mal et ça vous compromet et ça compromet aussi le produit et le laboratoire ».


Le paludisme est une pathologie très mortelle. Il y a 350 à 500 millions de nouveaux cas de paludisme dans le monde chaque année. Le fléau tue un enfant toutes les trente secondes. En 2019, les enfants ont représenté 67 % des décès imputables au paludisme dans le monde, soit 274 000 selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).


jcl/nam/ask

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ