x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 18 janvier 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

Appels à candidature pour des postes de directeur général : Volonté affichée du gouvernement de renforcer la Bonne gouvernance

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
Appels à candidature pour des postes de directeur général : Volonté affichée du gouvernement de renforcer la Bonne gouvernance

Abidjan, définie comme l'ensemble des processus et résultats politiques et institutionnels nécessaires pour atteindre les objectifs de développement, la Bonne gouvernance reste l'un des piliers majeurs de l'action gouvernementale.


Le Premier Ministre Patrick Achi, à l'occasion de sa conférence de presse le 8 novembre 2021, avait réaffirmé l'engagement du Président de la République et du gouvernement à renforcer la Bonne gouvernance.


Les audits lancés quelques mois plus tôt dans plusieurs structures de l'administration ivoirienne s'inscrivaient dans cette dynamique. ''Le processus est irréversible et ira jusqu'à son terme'', avait affirmé le Premier Ministre Patrick Achi, le 8 novembre 2021 à Abidjan. Prenant le pari avec les Ivoiriens d'un changement perceptible les semaines à venir.


L'un des indicateurs de la Bonne gouvernance reste le processus de recrutement des animateurs de l'administration publique. Sur ce volet, le gouvernement marque un point important avec les appels à candidatures lancés le 17 janvier 2022 pour le recrutement de directeurs généraux au Fonds d'entretien routier (FER), à la Nouvelle pharmacie de la Santé publique (NPSP), et au Village des technologies de l'Information et de la Biotechnologie (VITIB).


Ces appels à candidature initiés par le Cabinet du Premier ministre, s'adresse à tous les Ivoiriens résidents dans le pays ou à l'étranger. Les postulants sont invités dès le 17 janvier 2022 à adresser une lettre de motivation, un CV et leur prétention salariale, ainsi que leurs diplômes au cabinet Ernst & Young, un cabinet d'audit financier et de conseil, Membre du Big Four. Le choix de ce cabinet est le signe d'une volonté de transparence de la part du gouvernement dans la conduite du processus.


Cet engagement du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, à assainir la gestion de la chose publique avec plus de fermeté et d’efficacité, outre un processus rigoureux de recrutement de hauts responsables à la tête des structures d'Etat, se matérialise par la création le 6 avril 2021, d’un ministère de la Promotion de la Bonne gouvernance, du Renforcement des capacités et de la Lutte contre la corruption. Quelques années après celle de la Haute autorité pour la Bonne gouvernance.


Troisième priorité pour 2022, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et la transparence dans la gestion des affaires publiques devraient être promues davantage par l'ensemble des concitoyens, a encouragé le Président de la République, dans son adresse à la nation, la veille du nouvel an.


''Nous devons bâtir une conscience nationale imprégnée des valeurs d’intégrité, d’équité, et d'un sens élevé de la responsabilité dans la conduite des affaires publiques'', a dit le Chef de l'Etat, Alassane Ouattara.


Afin de susciter une émulation dans ce sens, il a décidé d’instaurer à partir de 2022, un prix portant sur la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption. Ce prix est sensé favoriser l’éclosion de cette conscience nationale qui prône le respect des deniers publics, la recherche de l’excellence, et qui place l'intérêt de la Nation au-dessus de tout.


La détermination du Président de la République, du Premier Ministre et du gouvernement doivent rencontrer une adhésion de l'ensemble des populations, afin de traduire en actes cette vision. Cela passe nécessairement par un véritable changement de mentalité et de comportement.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ