x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Faits Divers Publié le lundi 18 avril 2022 | AIP

Vives tensions entre Arikokaha et Fononkaha après le décès par homicide d'un adolescent

Niakara, Une tension vive a éclaté tôt, ce lundi matin, entre des jeunes d'Arikokaha et ceux de Fononkaha, deux localités voisines au nord de la ville de Niakara, suite au décès d'un adolescent ressortissant du premier village cité, venu participer aux festivités en lien avec la Pâques dans la nuit de dimanche 17 à ce lundi 18 avril 2022, a appris l’AIP sur place.


Le nommé Apalo Coulibaly, né en 2007 à Arikokaha, invité par son ami à une soirée dansante à l'occasion de la fête pascale, dans la soirée de dimanche 17 avril 2022, à Fononkaha, village voisin à un kilomètre de la première bourgade citée, a reçu un coup de poignard suite à une bagarre entre deux groupes de jeunes.


"Une violente empoignade à laquelle Apalo était absolument étranger. Des protagonistes, qui fuyaient dans la direction de cet innocent, ont malheureusement fait de lui une cible pour leurs poursuivants directs, et l'un d'entre eux l'a poignardé", a expliqué W.T.A (46 ans), un habitant de Fononkaha, localité confondue presque au chef-lieu de sous-préfecture (Arikokaha), interrogé par l’AIP. Des faits confirmés par plusieurs témoignages.


La victime succombera à cette agression à l'arme blanche lors de son transfert d'urgence vers un centre de santé approprié et ce, dans la nuit de dimanche 17 à ce lundi 18 avril 2022.


En représailles à cet acte ignoble et intolérable imputable aux voisins, une horde de jeunes en courroux a investi le village de Fononkaha, tôt ce lundi matin, incendiant entre deux et trois cases, avec pour conséquences, des agressions et surtout la fuite de quelques habitants dudit village assiégé et de leur chef de village, Oklinwognon Touré, ceux-ci craignant pour leur vie.


Des éléments de gendarmerie nationale à Niakara et les autorités préfectorales locales ainsi que des élus et des cadres, alertés, ont effectué le déplacement dans la sous-préfecture d’Arikokaha pour soit rétablir l'ordre pour les uns, soit œuvrer par le dialogue et l’apaisement à ramener le calme et la paix, pour les autres.


(AIP)


jbm/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ