x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le dimanche 1 mai 2022 | Abidjan.net

Côte d'Ivoire : Affi N'Guessan pour la limitation d'âge à la présidence de la République

© Abidjan.net Par DR
Célébration de la fête de la liberté 2022 à Abengourou
La célébration de la fête de la liberté 2022 à Abengourou marque le lancement de la reconquête de la région de l’indénié-Djuablin par le Front populaire ivoirien (FPI), a déclaré le président du parti Pascal Affi N’Guessan, samedi 30 avril 2022, lors de la cérémonie de clôture.

Pascal Affi N'Guessan, président du Front populaire ivoirien, a déclaré le 30 avril 2022, à Abengourou, qu'il est favorable au projet de loi portant limitation d'âge à la candidature à l'élection présidentielle, projet porté par le député Assalé Tiemoko.


Prononçant un discours à l'occasion de la Fête de la Liberté 2022, le président du FPI s'est réjoui de la tenue de cette activité qui constitue ''une démonstration de force'' et marque '' la fidélité du FPI aux valeurs socialistes et humanistes''. ''Notre enveloppe deborde'', a-t-il ajouté. ''Nous sommes bien vivants'', professe-t-il, avant d'indiquer que ''la défense de la liberté est une passion de toujours pour le FPI''. L'ancien premier ministre estime par ailleurs que ''le parti unique était l'adversaire de la liberté d'expression. Avec le parti unique, la vérité n'était pas bonne à dire''.


Se réjouissant du fait que le pluralisme a permis davantage de démocratie, il a exprimé la foi du FPI en la liberté.

Affi N'Guessan, qui invite au dialogue politique et à la non-violence, souhaite que Charles Blé Goudé retrouve le pays.


L'orateur note, du reste, que le retour de l'ex-président ivoirien et ex-président du FPI Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire, un an après, ''est un non-événement'', s'insurgeant contre la brutalité de leur rupture.

''Nous sommes désormais libres de dire toute la vérité sur cette crise au FPI'', affirme-t-il, tout en soutenant que ladite crise est la conséquence du fait qu'on refuse de voir émerger un autre leadership dans ce parti. ''Le traite ne se trouve pas au FPI'', a-t-il, non sans souhaiter des élections sans violences.


Après avoir relevé que les martyrs se trouvent dans tous les camps, Affi N'Guessan propose la suppression du Sénat qu'il estime budgetivore et le renforcement des pouvoirs des chefs traditionnels, notamment pour les questions d'Etat civil et de cohésion sociale.


''Le FPI est un parti d'émancipation. Nous devons repositionner notre pays sur la scène internationale pour qu'il soit respecté...Nous avons gagné la bataille du contrôle du parti. Nous attaquons la reconnaissance nationale et internationale. Je continuerai à aller à la rencontre de mes concitoyens'', a-t-il conclu.


Un défilé de militants a eu lieu dans la matinée.

Le FPI célèbre le 30 avril de chaque année, la Fête de la Liberté, marquant la commémoration du retour de la Côte d'Ivoire au multipartisme, le 30 avril 1990 et dont ce parti était un des fers de lance.


DA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ