x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 2 juin 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

Cacao : 1 951 000 tonnes de fèves transformées localement par huit entreprises entre 2017 et 2019

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
JNCC 2015: le Président de la République SEM Alassane Ouattara, visite le stand du CNS
Jeudi 1er octobre 2015. Fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro. Le Président de la République de Côte d’Ivoire, SEM. Alassane Ouattara a présidé, la cérémonie d’ouverture de la 2ème  édition des Journées Nationales du Cacao et du Chocolat (JNCC 2015), Dans ce cadre, le Chef de l’Etat a visité, le stand du Comité National de Surveillance des Actions de lutte contre le Travail, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) présidé par la Première Dame Dominique Ouattara.

Abidjan, Le bilan provisoire de la mise en œuvre de la convention signée en 2017, pour une durée de cinq ans, entre l’Etat et huit entreprises industrielles de transformation de cacao pour le bénéfice du Droit unique de sortie (DUS) différencié a permis d’enregistrer une forte croissance de la capacité installée de broyage de fèves de cacao en Côte d’Ivoire de l’ordre de 14% sur la période 2017-2019.


Et la quantité cumulée de fèves transformées par l’ensemble des entreprises signataires des conventions s’établit à plus de 1 951 000 tonnes pour 2 012 000 tonnes attendues au terme de la quatrième année de mise en œuvre, soit un taux de réalisation de 96,95 %.


L’information a été donnée par le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, le mercredi 1er juin 2022 à l’issue du Conseil des ministres à Abidjan-Plateau.


« Au regard de ces performances et en dépit des difficultés d’ordre structurel et économique que rencontrent certaines entreprises du secteur, le Conseil des ministres a décidé de proroger d’un an le bénéfice du DUS différencié par type de produits semi finis issus de la transformation du cacao à compter du 31 mars 2022 », a annoncé Amadou Coulibaly.


Il a rappelé que depuis la campagne 2017-2018, le gouvernement a mis en place un ensemble de mécanismes, en vue d’améliorer, de façon significative, la compétitivité du secteur de la transformation du cacao pour l’atteinte de l’objectif de transformation locale d’au moins 50% des fèves de cacao produit en Côte d’Ivoire.


Il s’agit, entre autres, du retour au mécanisme du DUS différencié appliqué aux produits transformés du cacao, dont le bénéfice est subordonné au respect d’un engagement d’augmentation progressive des quantités de fèves transformées par unité industrielle tel que consigné dans une convention entre l’Etat et l’opérateur.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ