x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 18 juin 2022 | AIP

Des candidats suspendus pour fraude aux épreuves écrites du BEPC à San Pedro

San Pedro, Des candidats ayant en leur possession des téléphones portables dans les salles d’examen du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) à San Pedro, ont été pris, exclus et suspendus de leur participation aux épreuves écrites, pour des intentions de fraude.


Les faits concernent trois jeunes filles et deux garçons. Ils se sont produits dans le centre d’examen du BEPC du Lycée Inagohi 2, jeudi 16 juin 2022 et au Collège Gbao, mardi 14 juin 2022.


Trois candidats dont deux filles ont été pris par un inspecteur superviseur dans trois salles différentes, lors de l’épreuve d’histoire-géographie. Il a trouvé les téléphones portables des deux jeunes filles dans leurs petits sacs à main fermés et déposés non loin d’elles. Quant au garçon, il avait son téléphone portable dans sa poche, a expliqué le chef de centre du centre Lycée Inagohi 2, Yao Bah Benjamin.


Au niveau du centre du Collège Gbao, deux candidats dont une fille ont été "coincés" dans la même salle de composition, lors de la visite d’un représentant de la direction régionale de l’Education et de l’Alphabétisation, au moment où se déroulait l’épreuve de mathématiques. Le jeune homme détenait dans son sac, un téléphone portable éteint appartenant à son amie candidate.


A en croire le chef de ce centre, Koudo Boubli Victor, la fille a avoué avoir dissimulé le téléphone dans son dessous pour passer le contrôle des forces de l’ordre postés à l’entrée.


Les présumés fraudeurs ont été simplement exclus des salles et des centres d’examen et il leur été interdit d’y revenir jusqu’à la fin des épreuves écrites. La mention fraude a été inscrite sur leurs copies et des rapports sont adressés à la direction des examens et concours.


Le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation a pris différentes dispositions de lutte contre la fraude. Elles concernent l’interdiction aux candidats d’entrer dans la salle d’examen avec un téléphone portable, un support de communication numérique ou tout autre objet connecté, des documents et appareils non autorisés.


Les candidats n’ont pas, entre autres interdictions, le droit de communiquer et d’échanger quoi que ce soit avec leurs voisins ni de les laisser recopier une partie ou toutes leurs productions.


Pour cette session du BEPC, les nouvelles dispositions qui s’ajoutent concernent l’affichage d’un numéro vert dans les salles d’examen pour permettre aux candidats de dénoncer, à l’issue des épreuves, tous les actes irréguliers ou de fraudes constatées. Une fiche de consignes portant sur les dispositions relatives à la fraude est lue dans chaque salle d’examen.


Les éléments de la police et de la gendarmerie sont chargés de procéder au contrôle des candidats à l’entrée de chaque centre d’examen, pour s’assurer qu’ils n’ont pas en leur possession des téléphones portables et tout objet compromettant.


Lancées lundi, les épreuves écrites du BEPC ont pris fin ce vendredi sur toute l’étendue du territoire ivoirien.


(AIP)


nbf/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ