x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 24 juin 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

Voie bitumée Adzopé – Yakassé-Attobrou : un projet structurant pour le développement socioéconomique de la Région de la Mé

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
Voie bitumée Adzopé – Yakassé-Attobrou : un projet structurant pour le développement socioéconomique de la Région de la Mé
e tronçon bitumé reliant la ville d’Adzopé à celle de Yakassé-Attobrou a été officiellement inauguré le 03 août 2019, par le Président Alassane Ouattara. Long de 25 km, le tronçon bitumé Adzopé - Yakassé-Attobrou (2X1 voie) a coûté 16 milliards de FCFA.

Abidjan - Le tronçon bitumé reliant la ville d’Adzopé à celle de Yakassé-Attobrou a été officiellement inauguré le 03 août 2019, par le Président Alassane Ouattara. Long de 25 km, le tronçon bitumé Adzopé - Yakassé-Attobrou (2X1 voie) a coûté 16 milliards de FCFA.


Le bitumage de la route reliant la capitale de la région de la Mé, Adzopé et Yakassé-Attobrou s'inscrit dans la vision du gouvernement d'apporter le développement au plus près des populations. La réalisation de ce tronçon, dont les travaux ont été lancés le 14 août 2015, est aussi la matérialisation d’une promesse de campagne du Président Alassane Ouattara.


Le projet intègre le dynamique programme de développement routier, tant en ville qu’en campagne visant à doter le pays de routes de qualité pour soutenir l’économie.


« Cette infrastructure est devenue essentielle pour Yakassé-Attobrou. Elle a changé les habitudes des populations. Aujourd’hui grâce au bitumage de cet axe, nous mettons 15 minutes pour rallier Adzopé à Yakassé-Attobrou contre au minimum 1h30 auparavant », a témoigné Jean-Jacques Mobio, instituteur à Yakassé Attobrou.


La desserte routière de Yakassé-Attobrou constitue une étape importante dans son développement. La nouvelle route a permis le désenclavement de la zone à fort potentiel agricole. Elle a favorisé la commercialisation de la production agricole entre le département d’Adzopé et les autres régions du pays.


« Cette voie était quasiment méconnaissable tant elle était impraticable en saison pluvieuse. C’était un véritable calvaire d’évacuer des malades à Abidjan. Le taux d’accidents était très élevé », a dit Fulgence Tapé, infirmier à Yakassé-Attobrou.


La mise en service de cette voie a également contribué au rapprochement des peuples de la Mé et de l’Indénié-Djuablin. Elle renforce l’attractivité de la ville de Yakassé-Attobrou tout en offrant l’opportunité aux forces vives des localités environnantes d’investir dans cette localité.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ