x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 28 juin 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

Lutte contre les inondations à Abidjan : d'importants investissements engagés dans les ouvrages de drainage ces dernières années

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
Lutte contre les inondations à Abidjan : d'importants investissements engagés dans les ouvrages de drainage ces dernières années

Abidjan, Devant la récurrence des inondations qui surviennent depuis quelques années, le gouvernement a entrepris plusieurs actions afin de juguler cette situation. Ainsi, d'importants investissements ont été faits dans le domaine de l'assainissement et du drainage, notamment à Abidjan, épicentre chaque année de la montée des eaux.


Le Premier Ministre Patrick Achi a procédé, le 10 mars 2022, au lancement des travaux de construction des ouvrages de drainage des eaux pluviales à Anonkoua Kouté à Abobo. Ce projet structurant, d’une durée de 15 mois et d’un coût de 155 milliards de FCFA, vise à améliorer la gestion des déchets solides et à réduire la vulnérabilité des populations aux inondations dans de nombreuses zones urbaines, notamment à Abobo.


Ces travaux, portés par le Ministère de l’Hydraulique, de l'Assainissement et de la Salubrité, à travers le Projet d'Assainissement et de Résilience Urbaine (PARU), vont se dérouler en deux phases. La phase 1 concerne la construction d’un réseau de drainage des eaux de pluie de 7,759 km linéaires de canaux avec 13 ouvrages de franchissement qui permettront l’évacuation de 184 m3 d’eau par seconde, permettant le drainage de toutes les eaux de pluie dans les bassins versants des quartiers d’Agouéto et de N’dotré à Anonkoua Kouté. La seconde phase des travaux porte sur l’aménagement de deux cuvettes à N'Dotré et à Agouéto.


Dans le cadre de la mise en place d’un système de drainage des eaux pluviales à Abidjan, ce sont près de 32 kilomètres de canalisation d’un investissement de 55 milliards de FCFA qui ont été déjà réalisés, en 2021, à Cocody (Riviera Golf, Palmeraie) et à Yopougon (Koweït, Lokoua).


Avec un coût estimé à 245 milliards de FCFA, le projet de gestion intégrée du bassin versant du Gourou va impacter positivement les populations des communes d’Adjamé, Abobo, Cocody et Plateau. Sa mise en œuvre à Abidjan, où la première tranche est terminée, a permis la réhabilitation et la construction d’ouvrages de drainage à Adjamé (Ancienne Casse, Marché Gouro et Fraternité Matin/Edipresse), la réalisation de quatre barrages écrêteurs de crue (Hôpital militaire d’Abidjan, Paillet-Ouest, Zoo-Aghien et Paillet-Est) et la réhabilitation de trois barrages écrêteurs de crue (Dokui-Ouest, Dokui-Est et Agban). Le projet de gestion intégrée du vassin versant du Gourou vise entre autres, à renforcer et à sécuriser le réseau d’assainissement du District d’Abidjan, une meilleure régulation de l’évacuation des eaux pluviales dans la capitale économique ivoirienne et, surtout, la réduction des inondations au niveau du carrefour de l’Indénié, entre Adjamé et le Plateau.


Le projet d’assainissement et d’amélioration du cadre de vie d’Abidjan (PAACA), avec un coût de plus de 40 milliards de FCFA, va contribuer au développement de services d’assainissement accessibles, durables et innovants dans le District Autonome d’Abidjan. L’objectif général reste de renforcer le réseau d’évacuation des eaux usées dans six sous-quartiers d’Abidjan, notamment Adama Sanogo et Anador-université Nangui Abrogoua dans la commune d’Abobo, Angré star et II Plateaux dans la commune de Cocody, et Adjamé village et Bracodi dans la commune d’Adjamé. Le projet permettra de réhabiliter les réseaux d’assainissement existants, de faire leur extension, d’assurer l’entretien du collecteur de base et de faire la séparation des réseaux d’eaux pluviales et des réseaux d’eaux usées. Ce projet, qui prolonge le projet de gestion intégrée du bassin versant du Gourou, verra aussi la réalisation de 16,15 kilomètres de canaux de drainage des eaux pluviales.


La zone d’intervention du projet couvrira plusieurs communes du district d’Abidjan, notamment Adjamé, Attécoubé, Abobo, Cocody, Bingerville, Marcory, Koumassi ainsi que cinq villages de la sous-préfecture de Songon (Songon-Kassemblé, Songon-Dagbé, Songon-Té, Songon-Agban, Songon Mbraté). Les autres communes du District Autonome d’Abidjan bénéficieront aussi des activités transversales et autres activités.


S’agissant du Schéma directeur de l’assainissement et du drainage (SDAD) élaboré dans le District autonome d’Abidjan, il a pour objectif d’améliorer le cadre de vie des populations en réduisant significativement la charge polluante des eaux usées et des eaux pluviales pour les milieux récepteurs de surface et souterrains. La mise en œuvre de la phase 1, prévue sur 15 ans (2020-2034), est répartie en 3 tranches (Tranche 1 : 2020-2024 ; Tranche 2 : 2025-2029 ; Tranche 3 : 2030-2034). Dans la première tranche (2020-2024), les secteurs prioritaires sont ceux de Yopougon central, de la cuvette Gesco, de Locodjro, de la Baie de Cocody, de Koumassi-Marcory-Port-Bouet, de Riviera-Palmeraie, de Bingerville et d’Anyama.


Quant au Programme d’amélioration durable de la situation d’assainissement et du drainage (PADSAD) de la ville d’Abidjan, d’un coût de 55 milliards de FCFA, il permettra, à terme, de maîtriser les eaux usées d’au moins 10 000 ménages, de pouvoir réaliser la première station de traitement de boue de vidange du Grand Abidjan qui sera située dans la zone d’Anyama. Ce projet d’une durée de deux ans, lancé le 13 octobre 2020, couvre les zones de Cocody, Yopougon, Abobo, Adjamé, Anyama, Koumassi, Marcory, Treichville.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ