x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Santé Publié le vendredi 7 octobre 2022 | Primature

Lutte contre le cancer du sein : "cette affection n’est plus une fatalité en Côte d’Ivoire" , indique Patrick Achi

© Primature Par DR
Lutte contre le cancer du sein : "cette affection n’est plus une fatalité en Côte d’Ivoire" , indique Patrick Achi

Abidjan, le 06 octobre 2022 - Le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a indiqué le 06 octobre 2022 à Abidjan, que le cancer n’est plus une fatalité en Côte d’Ivoire. C’était lors du lancement des activités de la campagne de sensibilisation et de dépistage du cancer du sein (Octobre Rose 2022) du Centre National d’Oncologie Médicale et de Radiothérapie 

Alassane Ouattara (CNRAO). 


 « Le cancer du sein représente dans notre pays 19% de tous les cancers et plus du tiers de tous les cancers féminins, avec plus de 3 300 nouveaux cas chaque année et près de 1 800 décès. Cette affection n’est cependant plus une fatalité en raison des prouesses scientifiques considérables réalisées en cancérologie en Côte d’Ivoire », a déclaré Patrick Achi. 


Le chef du gouvernement a, par ailleurs, souligné la place importante qu’occupe la lutte contre le cancer dans la politique du Président de la République, Alassane Ouattara. « Nous réaffirmons avec force, à quel point la lutte contre le cancer fait partie, selon la volonté du Président de la République, des priorités de l’action gouvernementale dans le cadre du renforcement de notre système de santé (…) ».


A LIRE - Lutte contre le cancer : le Premier Ministre Patrick Achi pose la première pierre du centre de nutrition en cancérologie du CNRAO


 Depuis 2012, a-t-il poursuivi, des efforts considérables pour améliorer la santé des populations ont été entrepris par les différents gouvernements du Président de la République. Ils ont notamment permis d’améliorer les infrastructures sanitaires, de même que leur accessibilité aux populations. 


Le Chef du gouvernement a, en outre, rappelé que l’Etat de Côte d’Ivoire a initié un Programme hospitalier en 2018, évalué à 1 000 milliards de FCFA, qui ambitionne d’améliorer considérablement la santé des populations. Il a souligné les résultats importants obtenus par le CNRAO dans le cadre de cette lutte. 


A LIRE AUSSI - Traitement du cancer : Achi Patrick annonce la construction d’un autre centre à Bassam


« Depuis l’ouverture du CNRAO en 2018, ce sont plus de 755 personnes qui ont été traitées gratuitement, pour un investissement de plus de 2,7 milliards de FCFA », a fait savoir Patrick Achi, avant d’ajouter que : « Le CNRAO se positionne aujourd’hui comme un centre de référence sous-régional dans le domaine de la lutte contre le cancer. Cela lui a permis de recevoir près de 8 000 patients de toute la sous-région ouest-africaine et au-delà de l’Afrique centrale ».


Le Premier Ministre a également rassuré que le gouvernement continuera ses efforts de renforcement de capacité des structures de prise en charge du cancer. En 2025, a-t-il soutenu, nous inaugurerons le nouveau centre national de radiothérapie et d’oncologie médicale de Grand-Bassam, d’un coût de 100 milliards de FCFA, bâti sur une superficie de plus de 4 hectares et dont la capacité d’hospitalisation sera supérieure à 200 lits.  


Le Premier Ministre a insisté sur l’importance du dépistage. « Quand le cancer est détecté tôt, c’est la vie qui l’emporte 9 fois sur 10. Alors n’hésitez plus, faites-le ! », a-t-il conseillé.


Patrick Achi a saisi l’occasion pour procéder à la pose symbolique de la première pierre de l’Espace Nutrition dudit centre (don de la Fondation SIFCA) et à la visite du Centre de la Couverture Maladie Universelle (CMU) au sein du CHU de Cocody.


Auparavant, le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, Pierre N’Gou Dimba, a insisté sur l’importance du dépistage précoce qu’il a présenté comme « une arme » contre le cancer. Il a fait savoir que 120 sites de dépistages sont installés à travers le pays. 


Quant à la Directrice générale du CNRAO, Pr Didi-Kouko Coulibaly Judith, elle a expliqué que le centre a traité, depuis sa création, 1 179 personnes, dont 3 hommes. Elle a, par ailleurs, expliqué que le centre est accessible aux Ivoiriens de toutes conditions. « Quel que soit le niveau économique en Côte d’Ivoire, les chances de guérir du cancer sont les mêmes », a conclu la spécialiste.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ