x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 27 octobre 2022 | Fraternité Matin

Joël HOUNSINOU, Directeur général de Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire : « Nous continuerons d’investir en Côte d’Ivoire aux côtés des Autorités et du secteur privé »

© Fraternité Matin Par DR
Joël Hounsinou, DG de Bolloré Transport & Logistics Côte d'Ivoire

Quelques jours après l’inauguration d’une nouvelle base logistique dédiée au fret aérien dans la zone aéroportuaire d’Abidjan, Joël HOUNSINOU, Directeur général de Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire revient sur les bénéfices offerts par cette infrastructure et évoque les projets d’investissement du groupe Bolloré en Côte d’Ivoire et dans la sous-région.


Vous avez inauguré le 21 octobre dernier une nouvelle base logistique pour le fret aérien. Quel est l’objectif global visé à travers cette infrastructure ?


En tant que spécialiste du transport et de la logistique en Côte d’Ivoire, nous investissons régulièrement pour élargir notre réseau d’infrastructures, améliorer la qualité de service et accompagner les opérateurs du secteur privé dans le développement de leurs projets. La construction d’une nouvelle base logistique de 9 000 m2 correspondant à la phase 2 du projet Aérohub, répond à cette vision globale. Elle nous permettra de faciliter le conditionnement des produits pharmaceutiques et d’offrir un stockage à valeur ajoutée pour tout type de fret, notamment les denrées périssables destinées au marché ivoirien ou aux pays européens.

 

Parlant de qualité de service, quelles sont les innovations et la valeur ajoutée de cette nouvelle plateforme logistique pour vos clients ?


Cette plateforme logistique comprend une zone sous douane et abrite une zone d’exploitation de 7 500 m². Elle dispose également d’un entrepôt de 3 500 m² et des équipements modernes tels qu’un pont bascule, un niveleur de quai, une fosse de palettisation et une chambre froide. Elle représente pour nos clients une vraie valeur ajoutée en nous permettant de proposer sur un même site, des services de stockage, de logistique contractuelle et de gestion du fret aérien, afin de positionner Aérohub comme une plateforme de distribution régionale. Aussi, nous projetons nos ambitions sur le long terme, avec la conviction que le développement du commerce suscitera des interconnexions plus denses dans un contexte d’intégration économique continental.


Dans quelle mesure ce projet contribue-t-il à la création d’emplois en Côte d’Ivoire ?


Nous sommes le premier employeur du secteur de la logistique en Côte d’Ivoire et donnons la priorité au recrutement de talents locaux. Notre personnel est ainsi constitué de plus 98 % d’ivoiriens. Ce nouveau projet, composé en trois phases, permettra de sécuriser les emplois des 155 collaborateurs travaillant sur ce site. Nous sommes d’autres part, confiants quant aux perspectives de croissance de notre activité qui pourraient nous amener à recruter, à l’avenir de nouveaux collaborateurs selon les besoins.


Avez-vous eu recours à des entreprises locales pour réaliser ce projet ?


Nous avons fait appel à plusieurs entreprises locales pour la réalisation de ce projet, notamment sur la partie infrastructure et ce, dès la construction de la première phase démarrée en 2018. La Côte d’Ivoire dispose d’un vivier important d’experts dans le domaine du bâtiment et nous avons à cœur de le valoriser. En amont, nous avons travaillé avec des bureaux d’études majoritairement ivoiriens qui ont su comprendre nos besoins et proposer des solutions et plans adaptés en tenant compte de tous les impératifs et enjeux liés à nos activités. Aujourd’hui, nous en sommes très satisfaits et comptons poursuivre notre collaboration avec nos partenaires dans les années à venir.


Cette nouvelle base logistique est la phase 2 d’Aérohub. Comment s’intègre-t-elle dans ce vaste projet de hub logistique sous-régional ?


Notre hub logistique s’étend sur une surface globale de 30 000 m2. Nous y avons construit dès 2019 une infrastructure de près de 6 000 m2 dédiée aux opérations de logistique contractuelle. La seconde phase correspond à la mise en service d’un entrepôt de 9 000 m2 destiné aux flux aériens en amont et en aval. La troisième phase prévue pour 2024 nous permettra d’offrir une gamme complète de services en incluant notamment le stockage à sec, en froid négatif et en froid positif. Nous serons donc alors en mesure de satisfaire notre clientèle qui ne cesse de croître. Nous développons ainsi nos activités pour une meilleur intégration sous-régionale.


Est-ce que vous avez des projets en vue et quels sont vos projections en termes d’investissements pour les prochaines années ?


Pour 2023, nous continuerons à investir dans des équipements de transport et de manutention et aussi dans la construction de nouvelles infrastructures pour renforcer notre offre de services. Nous avons déjà acquis une parcelle de plusieurs hectares au PK28, située en bordure de l’autoroute du Nord, où nous prévoyons de poursuivre le développement de nos activités. En outre, dans le cadre de nos investissements dans le domaine des commodités, nous avons entamé la construction d’un entrepôt de 6.000 m², à Vridi, en zone portuaire, pour le stockage des produits agricoles. Cette infrastructure sera opérationnelle au 1er semestre 2023. En attendant, nous poursuivons nos engagements et continuerons d’investir en Côte d’Ivoire aux côtés des Autorités et du secteur privé, pour renforcer l’attractivité du pays et accompagner son développement économique.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ