x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le dimanche 30 octobre 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

10ème édition de CGECI Academy et 2ème Rencontre des Entrepreneurs francophones : le Premier Ministre, Patrick Achi, préside la cérémonie de clôture conjointe

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
10ème édition de CGECI Academy et 2ème Rencontre des Entrepreneurs francophones : le Premier Ministre, Patrick Achi, préside la cérémonie de clôture conjointe

Le Premier Ministre, Patrick Achi, a présidé, le vendredi 28 octobre 2022 à Abidjan-Cocody, la cérémonie conjointe de clôture de la 10ème édition de la Cgeci Academy organisée par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et du deuxième forum de l’Alliance des patronats francophones dénommé « la Rencontre des Entrepreneurs francophones (REF).


Au cours de cette rencontre réunissant des entrepreneurs et hommes d’affaires francophones, le Chef du gouvernement ivoirien a insisté sur trois aspects : le goût de la prise de risques par le secteur privé en saisissant les opportunités au quotidien, l’optimisme sans lequel il sera difficile de parvenir au sommet du mont de la Francophonie économique et le rôle dévolu à la puissance publique à travers lequel les États de la francophonie sauront accompagner leurs investisseurs.


Pour Patrick Achi, il est inimaginable qu’avec tout ce qui lie et relie les patronats de la Francophonie économique, ils ne puissent pas jouer plus en équipe commerciale et économique, prospecter et prospérer en commun, marcher et accélérer ensemble pour gagner en mousquetaires, « un pour tous et tous pour un ».


« C’est donc un véritable cap qui est franchi avec cette dynamique de la REF et de l’Alliance des Patronats d’Affaires. Sachons le faire réellement et durablement fructifier. Les succès de nos entrepreneurs ne sont et ne seront jamais des succès solitaires », a-t-il indiqué.


À l’en croire, faire grandir la Francophonie économique, c’est savoir saisir une triple opportunité historique.


La première opportunité est géopolitique car les États veulent progressivement regagner leur souveraineté industrielle, énergétique, minière et donc tout simplement économique. Il leur faudra nouer d’autres relations, plus proches, plus simples, plus durables. Il* faudra construire d’autres chaînes de production et de valeur plus équilibrées sur une terre où l’on parle une même langue.


La deuxième opportunité est productive, car « l’Afrique qui sera demain le cœur et le poumon du monde francophone, est le dernier continent où des investissements massifs dans les infrastructures, les services publics, les réseaux technologiques et le capital humain s’opèrent en ce moment même et devront encore grandir à l’avenir ».


Quant à la troisième opportunité, elle est le combat de la nouvelle modernité. La Francophonie, avec son rapport à la fraternité, à l’universalité, à l’humanisme, doit être cet espace où progresse ce « Monde des Nouveaux Équilibres », sous-tendu par l’Accord de Paris pour le Climat.


Cela impliquera pour la francophonie de prendre toute sa part dans l’accélération d’un capitalisme vert et la transition écologique et énergétique de nos sociétés, en obtenant des financements verts substantiels, afin de préserver les grands équilibres naturels, océaniques ou forestiers.


Pour rappel, la 10ème édition de la CGECI Academy s’est tenue les 27 et 28 octobre sous le thème “Quel partenariat pour valoriser le potentiel des entreprises en Afrique ?”. Elle était combinée au 2ème REF.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ