Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Santé
Article



Dernières dépêches


Comment

Santé

Le programme PEPFAR-ANADER lance un projet de dépistage de proximité du VIH à Daloa
Publié le samedi 5 mai 2012   |  AIP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dossier

Santé 2012
Daloa – La directrice exécutive du programme PEPFAR-Anader, Mme Konan Nathalie Bogui, a procédé, vendredi, dans le village de Dérahouan, situé dans la commune de Daloa, au lancement des activités du projet ‘’Conseils, dépistage à domicile’’ (CDD) visant à rapprocher le système de dépistage du Vih-Sida des populations rurales.
En présence du sous-préfet de Daloa et du chef de zone de l’Anader, Marcel Yao, et de la notabilité villageoise de Dérahouan, six conseillers communautaires, formés pour la cause ont reçu leur kit comprenant du matériel de dépistage, de trois mobylettes pour accomplir leur mission. Il s’agit, pour eux, de sillonner les trois villages sélectionnés, Dérahouan, Zaliohouan et Zoukougbeu, pour sensibiliser et dépister à domicile le maximum de personnes désireuses de connaître leur statut sérologique.
L’objectif du projet, qui est en phase d’expérimentation dans les zones couvertes par le programme PEPFAR-Anader, consiste non seulement à sensibiliser les populations du milieu rural, aux réalités du Vih-Sida, mais à leur expliquer comment le prévenir et comment il se transmet. Il consiste surtout, selon Mme Konan Nathalie, à mener le conseil et le dépistage jusque dans les villages et dans les familles, puis d’assurer la prise en charge communautaire des personnes vivant avec le Vih-Sida et leurs dépendants que sont les OEV (orphelins et enfants rendus vulnérables du fait du SIDA).
Cette opération s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du programme PEPFAR-ANADER. Sa particularité est de sortir de la situation d’urgence pour évoluer vers une pérennisation des actions tendant à freiner l’avancée du SIDA en milieu paysan et à favoriser la santé des producteurs pour plus de rendement, comme l’ont souligné le chef de Zone de l’Anader et le coordonnateur local du programme PEPFAR-Anader.
Au final, il s’agit de permettre à chaque citoyen de connaître son statut sérologique afin d’adopter le comportement qui correspond, pour baisser considérablement le taux de prévalence de la pandémie en Côte d’Ivoire. Après Tanda, Abengourou, Dabou, Daloa est le quatrième département où s’est fait le lancement du projet CDD. Les départements de Soubré et San-Pedro boucleront la série dans cette autre stratégie de lutte contre le Vih-Sida en milieu rural.

(AIP)
yyb/nf

LIENS PROMOTIONNELS