Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Conférence – Dédicace / 3è édition du Camp mondial : Le pasteur coréen Ock Soo Park à Abidjan pour changer la vie des étudiants
Publié le vendredi 27 juillet 2012   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Le pasteur Ock Soo Park, auteur du livre de la formation de l’esprit «Qui es-tu, toi qui m’entraînes ?» est depuis quelques à Abidjan, où il procédera le 30 juillet 2012 à la dédicace dudit ouvrage, au Palais des congrès de l’hôtel Ivoire sis à Cocody. Il y sera dans le cadre de la 3è édition du Camp mondial de l’International Youth Fellowship (IYF) qu’il a fondé en 2001, suite à sa rencontre en 1993 avec le jeune américano-coréen nommé Andy. Une rencontre qui devient le point de départ de son intérêt pour les problèmes des jeunes. A travers l’IYF, Ock Soo Park qui a, pendant cinquante (40) ans, dédié ses efforts à la propagation de l’Evangile, enseigne le monde du cœur à la jeunesse.
Chaque année, le Coréen né en 1944 à Seonsan, dans la province de Gyeongbuk, anime des conférences sur l’esprit au sujet du monde du cœur, aux jeunes de divers horizons. Il parcourt plus de quarante (40) pays et organise dans chaque pays des camps pour étudiants, pendant quatre jours et trois nuits. Le dernier jour des camps, il organise un marathon avec tous les étudiants. Ainsi sera établi le programme de l’édition 2012 du Camp mondial qui a ouvert ses portes le 26 juillet sur les bords de la lagune Ebrié.
L’idée de la publication de ce «livre personnel de l’esprit» est née à Beijing où il a tenu une conférence d’un important contenu suite à l’invitation de la Ligue de la Jeunesse Communiste de Chine qui a accueilli près de 80 millions de membres. A cette occasion, ses enseignements ont eu un impact sur le fossé entre le capitalisme et la morale crée par l’expansion économique rapide qui a hissé le problème de la jeunesse à un stade dramatique.
Pour Park Ock Soo, le cœur qu’il touche à travers ses enseignements, demeure la chose la plus importante et la plus nécessaire. De ses rencontres avec les jeunes pour qui il a fait des conférences et qu’il a conseillés pendant les vingt dernières années, 100.000 ont vu leur vie changer. Il partage par exemple les histoires et livre les portraits des étudiants qui ont retrouvé l’espoir et une vie nouvelle, en œuvrant comme volontaires en Tanzanie, au Togo, au Cameroun, et dans d’autres régions reculées d’Afrique. Ces jeunes dans le monde ont un point commun. Ils sont en proie à la même angoisse et aux mêmes difficultés. Mais à travers une conversation sincère, ils parviennent à changer. «J’ai découvert comment coule le cœur, ce que représente le monde du cœur décrit dans la Bible. J’ai donc fondé l’International Youth Felloship, à travers lequel j’ai enseigné le monde du cœur à beaucoup de jeunes. Par la suite, j’ai vu les jeunes sortir de l’addiction aux jeux, de leur passé pénible et de leur autisme pour mener dorénavant une vie radieuse. Je garde espoir que ce livre ouvrira la voie à notre jeunesse pour la sortir des ténèbres». Ce témoignage qui date de juin 2011 est intégré dans la préface du livre qui se parcourt en dix (10) chapitres. Ce sont le cœur, les désirs, la maîtrise de soi, la sagesse, l’isolement, l’échange, le changement, la découverte, le bonheur et la conversation. L’auteur y fait le récit de ses rencontres à travers le monde où «beaucoup de jeunes vivent égarés».
«Les gens, en vivant, n’ont jamais appris le monde du cœur qui est la chose la plus importante et la plus nécessaire. Personne ne le leur a enseigné. Puisqu’ils ne connaissent que vaguement le cœur, les étudiants qui en principe ne devaient pas être malheureux le sont, et la jeunesse qui, en principe, ne devait pas être triste, est en proie à la tristesse», constate Park Ock Soo. Son ouvrage est ainsi une dédicace faite aux jeunes étudiants qui «gémissent dans les problèmes du cœur pour n’avoir jamais appris à vivre dans le monde du cœur, et pour n’avoir eu personne pour le leur enseigner».
«Qui es-tu, toi qui m’entraîne ?», 267 pages, est disponible en version coréenne (publiée en 2011), anglaise et française et une publication est prévue en chinois et en espagnol. Publiée en mai 2012, la première édition en version française est l’œuvre de Bonne Nouvelle Edition, l’organe de presse produisant le magazine destiné aux étudiants, ivoiriens ‘’Tomorrow’’.

Koné Saydoo

LIENS PROMOTIONNELS