Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Santé

Accidents vasculaires cérébraux (Avc) : Le café peut faire baisser les risques
Publié le mercredi 29 aout 2012  |  Le Democrate


Agriculture
© Autre presse par DR
Agriculture : plantation de café


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les Accidents vasculaires cérébraux (Avc), sont des affections fréquentes et graves aux conséquences toujours dramatiques. Ils sont la cause d’une mortalité élevée. Les Accidents vasculaires cérébraux (Avc) constituent une réelle menace pour l’être humain. En cas d’accident, ils laissent des séquelles dévastatrices difficiles, voire impossibles à traiter comme l’hémiplégie. Ce qui explique l’intérêt des mesures préventives permettant d’éviter leur survenue. L’Avc résulte d’une défaillance de la circulation sanguine cérébrale affectant une région plus ou moins importante du cerveau. Il survient à la suite de l’obstruction ou de la rupture d’un vaisseau sanguin provoquant la mort des cellules nerveuses, suite à la privation d’oxygène et d’éléments nutritifs essentiels à leurs fonctions. Les antioxydants contenus dans le café, seraient à l’origine de la réduction de la mort des cellules nerveuses. Ces éléments, selon certains spécialistes, luttent efficacement contre la privation d’oxygène de ces cellules, et expliquent les bienfaits du café dans la prévention des accidents vasculaires. Plusieurs études récentes ont montré que la consommation modérée de café pourrait réduire le risque d’accidents vasculaires cérébraux. Une analyse de 11 études prospectives portant sur 10.003 cas d`accidents vasculaires cérébraux chez 479.689 participants, demeure une étude importante et indique que la consommation modérée de café (entraine une réduction du risque d’accident vasculaire cérébral) est inversement liée à un risque d’accident vasculaire cérébral. Basée sur les données de 34.670 femmes âgées de 49 à 83 ans, sans antécédents de maladies cardiovasculaires ou de cancer au départ en 1997, l’étude a révélé que les femmes qui ont bu au moins une tasse de café par jour, avaient un risque de 22 à 25% de moins d’être touchées par un d’accident vasculaire cérébral, que celles qui buvaient moins de café ou pas du tout. Enfin, une étude finlandaise portant sur 26,556 hommes fumeurs, a constaté que le risque de développer un accident vasculaire cérébral non hémorragique, chutait de 12% chez les consommateurs de 4 à 5 tasses de café par jour et de 23% chez les consommateurs de 6 tasses et plus par jour comparé, à ceux qui buvaient moins de 2 tasses par jour. Des recherches plus poussées devraient préciser le mécanisme exact à l’origine de cet effet protecteur du café. Toutefois, les chercheurs pensent déjà que cet effet bénéfique serait lié aux antioxydants du café.
Selon les données scientifiques récentes, le café diminue le risque d’AVC et se présente donc comme un bon agent de prévention. Cependant, il est fortement recommandé en plus de boire du café, de faire une activité physique régulière, afin d’éviter ou de diminuer les risques d`Avc.

T. Guy

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires