Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Économie

Cacao : la campagne agricole 2012-2013 officiellement ouverte
Publié le mercredi 3 octobre 2012  |  AIP




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan (AIP) – La campagne agricole 2012-2013 pour la vente et l’achat du cacao a été officiellement ouverte mercredi lors d’une cérémonie organisée à cet effet à l’auditorium de l’immeuble de la Caistab (Plateau, Abidjan), par le ministre de l’Agriculture, Coulibaly Mamadou Sangafowa.

Cette campagne cacaoyère est la première lancée après la réforme de la filière adoptée le 02 novembre 2011 et marquée notamment par le système de ventes à terme démarré le 31 janvier 2012. « La présente réforme n’est ni l’ancien système (stabilisation, ndlr) ni le système de libéralisation (…), mais il tire son expérience de ces deux réformes en leur empruntant ce qui est bien », a souligné le ministre.

Avant d’annoncer que le prix minimum garanti obligatoire est fixé à 725FCFA/kg sur toute l’étendue du territoire national, pour la campagne 2012-2013, le premier responsable de l’Agriculture a précisé que ce prix, certes stable, est le reflet du marché en ce sens qu’il provient d’un consensus entre les différentes parties.

M. Coulibaly a fait remarquer que ce prix est fixé conformément à l’engagement du Président de la République, Alassane Ouattara, de servir 60% du prix CAF de référence au producteur. Aussi, le gouvernement donne-t-il instruction au Conseil du café-cacao de prendre toutes les dispositions opérationnelles, y compris les sanctions appropriées, pour le respect strict du prix aux producteurs.

En outre, pour cette campagne, l’Etat a décidé de l’application d’un taux unique et identique de droit unique de sortie (DUS) pour les fèves et pour les produits transformés, a expliqué le ministre de l’Agriculture, sans toutefois indiquer ce montant.

La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial du cacao avec quelque 40% de part. Lors de la campagne écoulée, la production a atteint un niveau de 1.475.787 tonnes au 30 septembre 2012, contre 1.510.664T au 30 septembre 2011, soit une baisse de 2,31%.

L’Organisation internationale du cacao (ICCO) estime que la production mondiale devrait enregistrer une baisse d’environ 349.000 T, soit -8,1%, en passant de 4.311.000 T à 3.962.000T/kg de fèves de cacao bien fermentés, a relevé pour sa part, la directrice générale de Conseil du café-cacao (CCC), Massandjé Touré-Litse.

Dressant, en effet, le bilan de la campagne écoulée, Mme Litse a noté qu’au niveau des exportations, le cumul des tonnages embarqués du 1er octobre 2011 au 30 septembre 2012 s’élève à 1.431.976T contre 1.440.610T sur la même période de la campagne précédente, soit une baisse de 0,60%, en droit ligne avec la baisse de la production.

La DG du Conseil du café-cacao a rassuré que pour enrayer les fléaux qui perturbent les circuits de collecte et d’évacuation des produits vers les ports autonomes d’Abidjan (PAA) et de San Pedro (PASP), notamment le racket, la fuite de production vers des pays limitrophes, le gouvernement a pris des dispositions pratiques, à travers le CCC.

Par ailleurs, à l’effet de soutenir durablement la filière, un principe novateur d’exécution de contrats de déblocage a également été retenu. Il consiste en des reversements et des soutiens au profit des opérateurs, en début de chaque période de commercialisation. « Le taux moyen de cette compensation sera celui qui servira pour l’ensemble des opérations de l’opérateur sur la période », a noté Massandjé Touré-Litse, insistant sur la qualité de la fève qui doit être bien séchée et fermentée.
« Tout chargement qui arrivera avec un taux d’humidité supérieur à 9% sera systématiquement refoulé, conformément aux accords obtenus avec les exportateurs et les transformateurs », a-t-elle prévenu.

(AIP)

cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment