Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3018 du 25/1/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


Économie

Régies Financières/ Recouvrement des recettes en 2014: les Douanes ivoiriennes visent 1246 milliards cette année
Publié le samedi 25 janvier 2014  |  L’intelligent d’Abidjan


Le
© Autre presse par DR
Le Directeur General des Douanes, le Colonel Major Issa Coulibaly


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

«Faire le bilan des activités au cours de l’année 2013 et dégager les perspectives 2014.Aux fins d’hisser cette régie financière au rang des administrations modernes, modèles et performantes » .Tel est l’objectif de la retraite de la Direction Générale des Douanes ivoiriennes, le vendredi 24 janvier, à l’hôtel des parlementaires de Yamoussoukro. Faisant le bilan de l’exercice écoulé, le Colonel –Major, Issa Coulibaly, Directeur Général des Douanes Ivoiriennes a indiqué les résultats enregistrés par son institution. Selon lui, sur un objectif officiel de 1175,81 milliards de francs, la direction générale des Douanes a pu recouvrir la bagatelle de 1129,55 milliards de francs (produits pétroliers 145,92 milliards, marchandises générales 670,21 milliards, exportations 299,15 milliards taxe de sûreté 14,27 milliards) .Soit un taux de recouvrement de 91,1%. « Si ces réalisations affichent une moins value de 46,26 milliards par rapport aux objectifs. On notera, cependant qu’elles enregistrent une nette progression de 155,57 milliards par rapport à 2012, soit une croissance de 16%. » A-t-il fait remarquer. Aussi a-t-il rappelé que ces performances ont été réalisées dans un contexte marqué par de nombreuses difficultés qui ont entravé le rendement des services. Entre autres, le mauvais comportement de certains éléments en armes(FRCI) connus pour leur concours aux opérateurs véreux ; la suspension temporaire des activités du scanner au mois de juillet 2013 ; du passage d’un système d’inspection avant embarquement (BIVAC) à un système d’inspection à destination (Webb Fontaine) et son corollaire de dysfonctionnement….etc. Malgré ces entropies, a souligné le patron des Douanes, le personnel a été d’un apport considérable à la réalisation de ces résultats. « Permettant ainsi à notre Administration de dépasser pour la première fois, dans l’histoire de la Douane, la barre mythique de 1000 milliards »a-t-il dit. Avant de les féliciter. S’agissant des perspectives pour l’année 2014, le Colonel –Major Issa Coulibaly a expliqué l’immensité des défis à relever par sa structure. « Il nous faudra non seulement apporter, avec l’appui de la tutelle, des solutions aux problèmes rencontrées lors de l’exercice écoulé, mais également réaliser et dépasser les objectifs de recettes qui nous sont assignés par le gouvernement, lesquels s’élèvent à 1245,9 milliards de francs CFA ». Cet objectif quoique présentant une hausse de 10,3% par rapport aux réalisations de 2013 n’est pas moins irréalisable. « Il exige de nous beaucoup plus d’efforts dans le travail et un changement de mentalité. Les résultats que nous enregistrerons au cours de cette année dépendront de la stratégie que nous aurons mise en place. »Dira-t-il. Présidant ces assises, le ministre auprès du premier ministre chargé du budget, M. Cissé Abdourahamane a quant lui, salué cet exercice d’autocritique de la Direction Générale des Douanes. Qui selon lui, traduit l’engagement continu de la DGD d’être une Administration résolument tournée vers la recherche de l’efficacité et de la meilleure performance. Ainsi, il a invité ces soldats de l économie ivoirienne à redoubler d’ardeur au travail, en s’appropriant le défi de l’atteinte des objectifs de recettes de l’année 2014. Poursuivant, il a émis le vœu de voir ce conclave dans la stratégie à proposer, accorder une place prépondérante à la poursuite du programme de modernisation de la Douane. « Notre devoir est de fournir des services de qualité aux opérateurs économiques, aux usagers et aux consommateurs pour une économie ivoirienne plus forte. Dixit le patron du Budget.

Diallo Harry

Comment

 Commentaires



Comment