Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Économie

2,6 milliards de F CFA des Etats-Unis au PAM pour poursuivre ses activités en Côte d’Ivoire
Publié le mercredi 30 avril 2014  |  APA


Réunion
© Présidence par DR
Réunion du Conseil National de Lutte contre le SIDA : Le Chef de l’Etat préside la cérémonie
Lundi 16 décembre 2013. Palais de la Présidence. Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a présidé, une réunion du Conseil National de Lutte contre le SIDA (CNLS). Photo : Terence McCulley, Ambassadeur des Etats-Unis.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - L’Agence d’aide au développement international du gouvernement des Etats-Unis (USAID) vient d’octroyer au Programme alimentaire mondial (PAM), une nouvelle contribution de 5,5 millions de dollars US, soit 2.6 milliards de francs CFA afin de lui permettre de poursuivre ses Côte d’Ivoire.

Selon un communiqué transmis à APA par l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, ce don s’inscrit dans le cadre de l’Intervention prolongée de secours et de redressement (IPSR 200464) destinée à "sauver des vies et des moyens d’existence, promouvoir la transition".

Ce don permettra au PAM de poursuivre, ses activités d’assistance alimentaire à des personnes vulnérables, notamment les réfugiés ivoiriens qui regagnent leurs villages d’origine, après avoir fui les violences post-électorales de 2010.

"Cette importante contribution du Gouvernement des Etats-Unis est très appréciée et arrive à point nommé, à un moment où le niveau de nos stocks de vivres dans le pays est critique.

Les 3.160 tonnes de riz et 310 tonnes de CSB+ (mélange blé-soja enrichi), d’une valeur de 5 millions de dollars des Etats-Unis attendus au port d’Abidjan en juillet 2014, permettront de nourrir 5.000 ménages pendant 6 mois" souligne Gianluca Ferrera, Représentant du PAM en Côte d’Ivoire.

Le montant de 500.000 dollars des Etats –Unis additionnel est destiné à l’achat de non-vivres, notamment du petit outillage agricole et concourra à la création d’actifs durables, tels la réhabilitation et ou création de 1 000 hectares pour la production de riz et de 100 hectares de jardins pour le maraîchage.

« Ce don aux bénéficiaires dans les villages de retour aura un impact certain sur le renforcement de leur sécurité alimentaire » ajout. L’USAID est le plus grand donateur aux efforts de secours et de redressement du PAM en Côte d’Ivoire.

Pour l’Opération d’Urgence (mars 2011- mars 2013), le PAM avait reçu un apport de 11,799,180 USD qui avait permis l’achat de 5 300 tonnes métriques de riz, 1 000 tonnes métriques d’huile végétale, 1 200 tonnes métriques de légumineuses, et 510 mt de CSB (mélange blé-soja enrichi).

Cette contribution de l’USAID a continué à être utilisée lors de la mise en œuvre de l’Intervention Prolongée de Secours et de Redressement (avril 2013- mars 2014).

L’IPSR inclut des distributions générales de vivres qui ciblent les groupes vulnérables, des activités de vivres ou transferts monétaires pour la création d’actifs durables, l’appui nutritionnel aux enfants de moins de cinq ans, aux Personnes Vivant avec le VIH/SIDA et à leur famille, aux femmes enceintes et allaitantes malnutries.

Le PAM a besoin de 21 millions de dollars pour réaliser toutes les activités envisagées dans l’IPSR en cours (avril 2014 à mars 2015).

La mobilisation des ressources est donc un défi, mais le Directeur Pays du PAM, M. Gianluca Ferrera est confiant « qu’en dépit des urgences actuelles dans le monde et en particulier en Afrique, qu’avec ses partenaires, le PAM pourra poursuivre ses efforts pour fournir l’assistance essentielle en vue de répondre aux besoins humanitaires résiduels et soutenir la sécurité alimentaire ».

Le PAM est la plus grande agence humanitaire au monde spécialisée dans la lutte contre la faim. En 2012, elle a fourni une assistance alimentaire à plus de 97 millions de personnes dans 80 pays.

LS/APA

Comment

 Commentaires



Comment