Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le CCDO installe une base à Yamoussoukro, après Abidjan et Bouaké
Publié le samedi 31 janvier 2015  |  AIP
Lutte
© Ministères par DR
Lutte contre le grand banditisme/ Le CCDO s`installe à Yamoussoukro et Bouaké
Vendredi 30 janvier 2015. Le ministre de l`intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko préside la cérémonie d`installation officielle du Centre de Coordination des Décisions opérationnelles (CCDO) dans les localités de Bouaké et Yamoussoukro.
Comment




Yamoussoukro - Le Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) a désormais une base à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative ivoirienne, après Abidjan et Bouaké.

La cérémonie d'installation officielle du CCDO à Yamoussoukro a été présidée vendredi par le ministre d'État, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, qui a remis à l'occasion, les clés du siège flambant neuf au commandant Dihi Médard, chef de l'unité spéciale à Yamoussoukro.

La force spéciale à Yamoussoukro a été dotée de 15 véhicules, de matériel de communication, d'une salle opérationnelle et de caméras qui ont une vue sur toutes les artères de la ville.

"C'est pour votre sécurité et chacun va le ressentir", s'est adressé le ministre Hamed Bakayoko aux populations de Yamoussoukro. "Faites-nous confiance car partout où le CCDO a été installé, nous avons eu des résultats concrets", a-t-il rassuré les habitants de la capitale politique ivoirienne.

Hamed Bakayoko a exhorté les éléments du CCDO à être des modèles et à faire en sorte que la sécurité à Yamoussoukro soit à la dimension de la capitale politique ivoirienne, se consolide et se renforce sur l'ensemble du territoire ivoirien.

Créé le 11 mai 2013, le CCDO a pour mission la sécurisation des sites stratégiques, la participation à la lutte contre le grand banditisme et le terrorisme, la prévention des atteintes à la sûreté de l'État, la contribution aux événements calamiteux, et était jusqu'ici basé dans la seule ville d'Abidjan, la capitale économique. La section de Bouaké a étév également installée ce vendredi.

"Le démarrage du processus d'extension de la force spéciale à l'intérieur du pays en commençant par la ville de Bouaké puis Yamoussoukro, s'inscrit dans le cadre du rapprochement de l'outil de sécurité auprès des populations", a fait savoir le coordinateur du CCDO, le commissaire divisionnaire Kouyaté Youssouf.

Aussi, a-t-il invité les populations à accueillir le CCDO et à collaborer avec le corps d'élites pour une meilleure sécurisation de la ville de Yamoussoukro et ses environnants.

"A la police, aux militaires et aux gendarmes, le CCDO ne vient pas en concurrent mais en complément pour traquer les bandits de grand chemin", a souligné le patron du CCDO qui a invité dans le même temps ses éléments à avoir du respect pour leurs frères d'armes, en ayant toujours à l'esprit l'objectif visé, à savoir celui de sécuriser et de satisfaire les populations et leurs biens.

(AIP)
nam/cma
Commentaires


Comment