Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Mot du ministre de la communication, me Affoussiata Bamba-lamine lors du déjeuner du président Bédié avec la presse nationale et internationale
Publié le mercredi 25 mars 2015  |  Partis Politiques
Henri
© Abidjan.net par Job
Henri Konan Bédié offre un déjeuner à la presse
Mercredi 25 mars 2015. Abidjan. Le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié a partagé un déjeuner avec les journalistes de la presse nationale et étrangère à la maison du parti à Cocody. Il avait à ses côtés la ministre de la Communication, Affoussiata Bamba Lamine ainsi que les membres des instances dirigeantes du PDCI-RDA.
Comment




- Monsieur le Président ;
- Monsieur le Ministre Adjoumani, Porte-parole du PDCI-RDA, Cher frère et Collègue ;
- Monsieur le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA ;
- Monsieur le Directeur de Cabinet du Président BEDIE ;
- Mesdames et Messieurs les professionnels des médias ;
- Mesdames et Messieurs en vos grades, qualités et rangs ;
- Honorables invités ;
- Mesdames et Messieurs ;

Monsieur le Président,

Mes premiers mots à votre adresse sont d’abord des mots de gratitude pour m’avoir fait l’honneur, de m’associer à votre rencontre d’aujourd’hui avec la presse. Ma reconnaissance est d’autant plus grande que vous me donnez également l’agréable occasion de féliciter votre charmante épouse, Madame Henriette Konan BEDIE.

Je voudrais que vous lui traduisiez mes déférentes salutations et l’expression de ma très grande admiration.
Je voudrais saisir l’occasion pour remercier Madame Djénébou DIOMANDE, née ZONGO, la fidèle parmi les fidèles de Monsieur le Président Henri KONAN BEDIE.

J’associe à ces remerciements tous ceux et toutes celles qui ont oeuvré pour l’organisatin de ctette rencontre.

Monsieur le Président,
Pour cet important rendez-vous avec la presse, vous avez opté pour la formule hautement conviviale d’un déjeuner, donnant ainsi un caractère familial à cette rencontre.

Mais en réalité, faut-il le rappeler, dès le début de l’année, vous envisagiez de recevoir les medias nationaux et internationaux pour leur présenter vos vœux de nouvel an et les féliciter pour leur maturité qui transparait de plus en plus dans leurs écrits, reportages etc ……

En privilégiant le présent rendez-vous autour d’un déjeuner, vous démontrez ainsi, une fois de plus, que toute rencontre entre ivoiriens devrait en toutes circonstances, être l’occasion de renouveler et de consolider le pacte républicain de fraternité qui nous lie et tous ceux vivant en Côte d’Ivoire.
Monsieur le Président,

Vous organisez ces échanges avec la presse au moment où tous les partis politiques, membres de la grande famille des Houphouëtistes viennent de rendre hommage à l’immense travail de reconstruction nationale abattu par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, en le désignant comme le candidat consensuel du RHDP aux prochaines élections présidentielles.
Pouvait-il y avoir meilleure réponse à votre appel historique de Daoukro, votre village natal ? Je ne le crois pas ! Je ne le pense pas !

Merci, Monsieur le Président, pour votre clairvoyance politique, votre grand amour pour votre peuple et votre sens élevé de l’intérêt national.

Quant à vous, Mesdames et Messieurs, Journalistes et Professionnels des Médias nationaux et internationaux,

Cette opportunité qui vous est offerte n’est pas anodine. Ce grand homme qui nous reçoit ce jour en ce lieu, nous montre le chemin à suivre, en tant que digne fils de feu le Père Fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, en continuant son œuvre fédératrice et de consolidation de l’unité nationale.

En le faisant, il vous invite à nouveau à continuer à désarmer vos langues et vos plumes, surtout en cette période pré-électorale, pour semer les graines d’un climat social apaisé. Soyez les apôtres de la cohésion et de l’apaisement social entre les ivoiriens ainsi que de l’unité et des valeurs qui fondent notre "vivre ensemble".

Monsieur le Président,

Je formule le vœu que DIEU, le Tout Puissant continue de vous donner une santé de fer afin de vous permettre de toujours soutenir votre jeune frère, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA dans la difficile œuvre d’édification de notre pays pour le bonheur de nos populations et dont le sillon a été tracé par le Père Fondateur, feu Félix HOUPHOUET BOIGNY.

Bonne fête de "pâquinou" par anticipation Monsieur le Président.

Je vous remercie.
Commentaires

Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment