Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Le discours de la ministre Kaba Nialé à l’occasion de la signature avec la Banque mondiale des Accords de Financement portant sur “l’Autonomisation des femmes et le Dividende Démographique au Sahel”
Publié le jeudi 2 avril 2015  |  Ministères
Autonomisation
© Ministères par DR
Autonomisation des femmes: la Banque mondiale et la Côte d’Ivoire signent des accords
Jeudi 02 avril 2015. Abidhan. Signature des Accords de Financement d’un montant total de 15 milliards de F CFA portant sur “l’Autonomisation des femmes et le Dividende Démographique au Sahel” entre le gouvernement ivoirien et la Banque Mondiale.
Comment




Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre du Plan et du Développement ;
Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique ;
Ministre de la Santé et de la Lutte contre le SIDA ;
Ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant ;
Monsieur le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale ;
Monsieur l’Ambassadeur de France ;
Monsieur le Directeur de l’AFD ;
Madame la Représentante du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Côte d’Ivoire ;
Monsieur le Représentant de l’Union Européenne;
Mesdames et Messieurs les Directeurs de Cabinet ;
Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux, Directeurs Centraux de l’Administration Publique;
Chers amis de la Presse ;
Mesdames et Messieurs ;
Honorables Invités;






C’est un honneur pour moi de procéder ce jour, avec le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale, Monsieur DIAGANA Ousmane, à la signature des Accords de Financement d’un montant total de 30 millions de Dollars US, soit 15 milliards de F CFA, subdivisés en 20 millions de Dollars US, soit 10 milliards de F CFA sous forme de crédit et 10 millions de Dollars US, soit 5 milliards de F CFA sous forme de don, octroyés pour la mise en œuvre du Projet régional intitulé «l’Autonomisation des femmes et le Dividende Démographique au Sahel».
Ma gratitude va à cet instant à l’endroit de Son Excellence Monsieur le Président de la République de Côte d’Ivoire pour l’attention particulière qu’il porte au développement, à l’épanouissement des femmes et à leur contribution à la croissance économique à travers ce Projet d’envergure, un des rares particulièrement dédiés à la femme.
En effet, la présence effective de Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara au Panel de haut niveau sur le Dividende Démographique au Sahel le 22 septembre 2014 à New-York en marge de la 29ème Session Spéciale de l’Assemblée Générale des Nation Unis pour marquer l’engagement de la Côte d’Ivoire à participer effectivement à ce vaste Projet Régional en est le vibrant témoignage.
Monsieur le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale,
Je voudrais exprimer la profonde gratitude du Président de la République, son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA et du Gouvernement Ivoirien pour votre appui constant et soutenu au développement économique et social de notre pays la Côte d’Ivoire avec toujours un accent particulier pour la femme.
Cette cérémonie de signature illustre encore la volonté de votre Institution à soutenir l’économie de mon pays et traduit par ailleurs la confiance placée en ses Gouvernants.

Mesdames et Messieurs, Honorables Invités,
Ce Projet régional sur l’autonomisation de la femme et le Dividende Démographique qui cible 6 pays de la sous-région, vise à accroître la capacité régionale et spécifiquement celle des pays concernés à renforcer l’autonomisation des femmes et des adolescents grâce à l’accessibilité à des service de base de qualité dans le domaine non seulement de l’accroissement de leurs propres richesses mais aussi à la facilitation de leur accès aux offres de service en santé maternelle et infantile et ceux de la santé de la reproduction, source d’un développement humain durable.
Ce Projet régional s’inscrit donc pleinement dans le cadre de la dynamique de promotion du Dividende Démographique entreprise par le Gouvernement à travers le Ministère d’Etat, Ministère du Plan et du Développement, à l’effet de replacer la Population au centre des trajectoires de développement en Côte d’Ivoire et ainsi permettre au pays de capitaliser sur sa Démographie dans la perspective d’une croissance économique soutenue et inclusive.
Comme la plupart des pays de l’Afrique Sub-Saharienne, la Côte d’Ivoire a déjà effectué d’énormes efforts pour entamer sa transition démographique en vue d’inscrire sa croissance économique dans une dynamique de meilleur partage des richesses. Cependant, beaucoup reste encore à faire et le positionnement de l’aspect genre et celui du rôle clé de la femme reste un indicateur incontournable pour catalyser les réponses qui impacteront positivement les indicateurs clés comme le taux de scolarisation de la jeune fille et surtout l’achèvement effectif de son cycle secondaire.
La situation de l’emploi des jeunes en général reste un problème à résoudre car ceux-ci représentent 80% des chômeurs pour lesquels une fois encore la femme reste la cible la plus fragilisée engendrant ainsi un lit durable pour les violences de toutes sortes faites aux femmes.
Mesdames et Messieurs, Honorables invités ;
La Côte d’Ivoire fait partie des pays d’Afrique Subsaharienne à forte croissance démographique (2,6% en moyenne par an). Ce niveau élevé de la croissance démographique s’explique par une forte natalité avec un indice synthétique de fécondité estimé à 5 enfants par femme, selon les résultats de l’Enquête Démographique et de Santé réalisée en 2012.
Alors que la mortalité a connu une baisse significative au cours des deux dernières décennies grâce à l’amélioration et à l’extension des services d’éducation et de santé publique, ces résultats continuent de mettre en exergue le retard accusé dans le processus de la transition démographique qui par définition est le passage d’un régime démographique caractérisé par une fécondité et une mortalité élevée à un régime démographique où la mortalité et la fécondité sont en baisse et l’accroissement naturellement presque nul.
Mesdames et Messieurs, Honorables Invités;

Je voudrais à ce stade de mon propos saluer l’ambition de ce Projet et saluer les efforts du Ministère d’Etat, Ministère du Plan et du Développement et tous les acteurs qui ont œuvré pour permettre l’acceptation de la Côte D’Ivoire dans ce vaste Projet régional.
La Côte d’Ivoire soucieuse d’inscrire sa croissance économique dans la durabilité s’est déjà engagée à réaliser des investissements stratégiques et prioritaires dans les secteurs clés comme la santé, l’éducation, la bonne gouvernance et l’accélération de la croissance économique. Aussi, la création en 2012 par le décret N°2012-161 du 09 février 2012 de l’Office National de la Population, organe transversal pour catalyser la résolution des problématiques de population, marque une volonté politique affirmée pour la prise en compte de la variable démographique dans le processus de croissance.

Mesdames et Messieurs, Honorables Invités ;
Je puis vous assurer que le Gouvernement ivoirien réaffirme son engagement à continuer de réaliser des investissements stratégiques susceptibles de garantir les conditions nécessaires aux repositionnement des questions de population et surtout de la contribution efficiente de la femme dans le processus de cette croissance inclusive cher à Monsieur le Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA.
A ce stade de mon propos, je tiens à souligner et à saluer l’appui inestimable de la Banque Mondiale et inviter les autres partenaires à lui emboiter le pas car les défis à relever dans ce secteur sont énormes.
Monsieur le Directeur des Opérations, le Gouvernement se félicite de vous savoir toujours à ses côtés, à travers ce énième appui de votre Institution qui est le témoignage éloquent du souffle que la Banque Mondiale donne à la Cote d’Ivoire en vue de lui permettre de consolider sa croissance économique par la contribution de tous les acteurs au développement.
Je Voudrais terminer mon propos en vous assurant que le Gouvernement ivoirien prendra toutes les dispositions nécessaires pour une utilisation transparente et efficiente des ressources mises à sa disposition, en vue de la réalisation effective de cet important Projet.
Je vous remercie
Nialé KABA

Ministre auprès du premier ministre chargé de l’économie et des finances
Commentaires


Comment