Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

650 millions de dollars de la Banque mondiale pour les pays touchés par Ebola
Publié le samedi 18 avril 2015  |  APA
Le
© Autre presse
Le nouveau président de la Banque mondiale, l`Américano-coréen Jim Yong Kim
Comment




La Banque mondiale a, dans un communiqué publié samedi, annoncé qu'elle allait débloquer dans les 12 à 18 prochains mois une enveloppe d’au moins 650 millions de dollars pour aider les pays touchés par le fièvre hémorragique à virus Ebola.

Ce fonds va aider la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone à se remettre de l'impact social et économique dévastateur de l'épidémie et faire progresser leurs objectifs de développement à long terme, explique le communiqué.

L'enveloppe promise va porter à 1,62 milliard de dollars le total des financements de la Banque mondiale dans la réponse apportée au virus d'Ebola et dans les efforts de redressement des pays touchés.

L'annonce de ce nouveau financement a été faite par le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, lors du Sommet sur Ebola tenu à Washington où se tiennent les réunions de printemps du Fonds monétaire international-Banque mondiale.

Les présidents guinéen, Alpha Condé, libérien, Ellen Johnson Sirleaf, et sierra léonais, Ernest Bai Koroma, ont présenté leurs plans de relance post-Ebola aux leaders mondiaux de développement lors de cette réunion.

‘'Même si nous travaillons sans relâche pour arriver à zéro nouveaux cas d'Ebola, la communauté internationale doit aider la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone à démarrer leur plan de relance et à construire un avenir plus sûr, plus prospère et résilient à leur peuple'', a déclaré Jim Yong Kim.

‘'Beaucoup d'entre nous, a-t-il souligné, ont reconnu que la communauté internationale a été lente à réagir à Ebola. Montrons que nous avons appris la leçon en soutenant une relance efficace et durable préparant également ces pays et le reste du monde à la prochaine pandémie''.


ABJ/lb/cat/APA
Commentaires


Comment