Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le ministère de la Solidarité fait des dons aux populations de Bédiala suite aux dégâts engendrés par une tornade
Publié le samedi 9 mai 2015  |  AIP
Protection
© Abidjan.net par Marc Innocent
Protection de l`enfant: ouverture de l`atelier sur l`élaboration des schémas régionaux
Jeudi 23 Avril 2015. Abidjan. Madame Anne Désirée Ouloto, ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant a présidé la cérémonie d`ouverture de l`atelier sur la Structuration de mécanismes et plateformes de protection de l’Enfant et d’Elaboration de Schémas régionaux à l’annexe de l’hôtel Ivotel à Abidjan.
Comment




Abidjan, Le gouvernement ivoirien, par le truchement du ministère de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, a fait des dons aux populations de Bédiala qui ont souffert des dégâts engendrés par la tornade du 24 avril dernier.

Selon un communiqué de presse dont l’AIP a reçu copie, samedi, les dons étaient composés de vivres et non vivres, notamment de riz, de boites de tomates, d'huile, de friandise, de nattes, de tentes, de seaux (…).

« l’Etat de Côte d’Ivoire ne peut pas rester indifférent face au drame (…). Nous sommes venus voir, entendre et rendre compte à la hiérarchie », a affirmé lundi lors de la remise de dons, le chef de délégation et directeur de la Solidarité, Tio Louis Serge, en présence du sous-préfet de Bédiala, Flan Dira.

Cette équipe, indique-t-on, avait pour but de faire une évaluation de l’ampleur des dégâts en vue de permettre au gouvernement de proposer et d'apporter des solutions idoines aux populations sinistrées.

Le 24 avril dernier, une tornade accompagnée d’orage s’est abattue sur les villages de la sous-préfecture de Bédiala (centre-ouest, région du Haut Sassandra).

De Bandiahi, Grougnany, Nanoufla, Bêfla et Ourata, Koinzra en passant par Brouhata 1 et 2, l’on a assisté au spectacle désolant d’écoles primaires, centres de santé, marchés, habitations et autres avec des toits emportés, des murs écroulés sous les rafales du vent.

(AIP)
amak/cmas
Commentaires


Comment