Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

23ème Forum du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) : discours du Président de la République, SEM Alassane OUATTARA
Publié le dimanche 14 juin 2015  |  Présidence
25e
© Présidence par dr
25e sommet de l`Union africaine à Johannesburg (Afrique du Sud) : le Chef de l`Etat participe aux travaux du 23ème Sommet du Forum du Mécanisme Africain d`Evaluation par les Pairs (MAEP)
Vendredi 13 juin 2015. Johannesbourg. Afrique du Sud.
Comment




Excellence Madame Ellen JOHNSON SIRLEAF, Présidente de la République du Libéria, Présidente du Forum du Mécanisme Africain d’évaluation par les Pairs,
Excellence Monsieur Jacob ZUMA, Président de la République d’Afrique du Sud,
Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement participant au Forum du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs,
Madame la Représentante de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine,
Mesdames et Messieurs les membres du Panel des Personnalités Eminentes du MAEP;
Excellence Monsieur Ibrahim Assane MAYAKI, Directeur Général par intérim du Secrétariat Continental du MAEP,
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs,
Je suis particulièrement heureux de prendre part à ce 23ème Sommet du Forum des Chefs d’Etat et de Gouvernement participant au Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs.
Je voudrais, tout d’abord, adresser nos remerciements au Président Jacob ZUMA et au peuple d’Afrique du Sud pour l’accueil toujours fraternel et chaleureux qui nous est réservé à l’occasion de nos séjours dans ce beau pays.
Suite à notre adhésion le 29 Janvier 2015, à Addis-Abeba, au Mécanisme d’Evaluation par les Pairs et conformément aux recommandations des Directives du MAEP, la Côte d’Ivoire a procédé au paiement de sa cotisation annuelle au budget 2015.
Par ailleurs, avons noté l’appel de Madame la Présidente concernant le renforcement du Secrétariat ; et à cet effet, la Côte d’Ivoire envisage de faire une contribution exceptionnelle additionnelle avant la fin de cette année.
Madame la Présidente,
Nous sommes désireux de tenir l’ensemble des engagements auxquels nous avons souscrits dans le cadre de notre adhésion au MAEP. A cet égard, je viens de signer le Décret portant création, attributions, organisation et fonctionnement de la Commission Nationale du MAEP. Il s’agit là d’une étape importante qui traduit notre volonté d’aller vite dans l’appropriation des pratiques et des instruments de notre mécanisme.
Les organes de cette Commission Nationale seront mises en place dans les tout prochains jours.
Excellences Mesdames et Messieurs,
Comme vous pouvez le constater, la Côte d’Ivoire avance résolument dans la bonne direction. Je me réjouis de la désignation du Professeur Youssef KHAYAL par le Panel des Eminentes Personnalités pour conduire le processus d’évaluation de la Côte d’Ivoire.
Je peux vous assurer de la pleine et entière coopération de mon Gouvernement dans l’accomplissement de la mission de cette délégation dans notre pays.
Madame la Présidente,
Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,
La Côte d’Ivoire croit aux systèmes d’évaluation de l’action publique. C’est pourquoi, avant notre adhésion formelle au MAEP, nous avons engagé d’importantes réformes destinées à garantir la stabilité politique et à consolider la paix et la sécurité. Nous avons également pour ambition de stimuler davantage la croissance économique en vue d’améliorer les conditions de vie des populations, de promouvoir le développement durable et l’intégration économique, en mettant l’accent tout particulièrement sur la réduction de la pauvreté et donc l’accroissement de l’emploi des jeunes; ceci afin d’éviter que notre jeunesse ne se retrouve dans la mer méditerranée dans l’illusion de trouver le bonheur ailleurs.
Les importantes réformes que la Côte d’Ivoire a engagées depuis trois ans permettent aujourd’hui, de constater entre 2012 et 2014, un taux de croissance annuel moyen de 9%, un taux d’inflation d’environ 2%, un taux du déficit budgétaire sur le PIB d’environ 3% et un ratio dette/ PIB d’environ 45%. C’est dire que nous tenons à respecter de manière rigoureuse les fondamentaux macro- économiques qui donnent confiance aux investisseurs Ivoiriens, et à tous ceux qui veulent investir en Côte d’Ivoire.
Je voudrais également signaler qu’en matière de bonne gouvernance, nous avons reçu les félicitations de plusieurs structures, dont le doing business de la Banque Mondiale et d’autres Institutions. Notre volonté est de continuer d’accroitre la bonne gouvernance dans notre pays, de faire en sorte que la croissance économique profite aux plus démunis et que la Côte d’Ivoire retrouve la place qui était la sienne au sein de notre Union.
Je voudrais, pour conclure, réaffirmer la détermination de la Côte d’Ivoire à poursuivre le perfectionnement de sa gouvernance grâce aux meilleures pratiques partagées par notre Mécanisme.
Je vous remercie.
Commentaires


Comment