Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Journées ivoiriennes de la viande porcine et ses dérivés: le ministre Adjoumani incite les Ivoiriens dans cette filière porteuse
Publié le jeudi 9 juillet 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
JPORCI
© Abidjan.net par Marc Atigan
JPORCI 2015: le ministre Adjoumani ouvre le salon des produits et dérivés de la viande de porc
Mardi 7 Juillet 2015. Abidjan. CAISTAB. Le ministre des ressources animales et halieutiques, Adjoumani Kouassi, a donné le top départ de la 3ème édition des journées de la viande de porc et de ses dérivés (JPORCI), une initiative de l`interprofession porcine de Côte dIvoire.
Comment




M. Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de la Production animale et des Ressources halieutiques, a procédé le mardi 7 juillet 2015 à l’ouverture de la 3ème édition des journées ivoiriennes de la viande porcine et ses dérivés (Jporci) à la Caistab au Plateau. Lors de son allocution, le ministre Adjoumani a souligné que le thème desdites journées : « l’élevage de porc, une source de richesse », colle parfaitement à la politique de son ministère qui fait de cette filière, un secteur pourvoyeur d’emplois à même de réduire la pauvreté et surtout l’insécurité alimentaire. Il a affirmé que l’élevage porcin, même à petite échelle, peut renforcer le pouvoir d’achat des populations pour plusieurs raisons. D’abord, le cycle de vie court du porc et son taux de reproduction élevé. Il a indiqué qu’il s’agissait aussi d’un secteur à faible taux d’investissement avec un retour rapide sur investissement. C’est pourquoi, il a invité toutes les populations à s’adonner à cet élevage qui ne donne que satisfaction.

Quant à M. Charles Emmanuel Yacé, président-fondateur de la Société internationale de charcuterie (SICS) et président de l’Interporci, organisateur de cet évènement, il a indiqué qu’il s’agira pendant quatre (4) jours (du 7 au 10 juillet 2015), d’échanger sur tous les aspects de l’élevage porcin et des bénéfices en à tirer. Il a rappelé que la Côte d’Ivoire est déficitaire en produits de porc. On estime la production de 2014 à environ 50.000 têtes. Il s’agit donc d’une filière à fort potentiel capable de conduire le pays à l’autosuffisance en protéines animales. « L’environnement, les maillons techniques et financiers sont présents pour le développement de cette filière. Et le porc se présente aujourd’hui comme la viande la plus saine, la plus savoureuse et la plus consommée au monde », a-t-il souligné. M. Yacé a relevé, qu’en Côte d’Ivoire, les acteurs de la filière organisent les Jporci pour faire connaître la viande porcine et inciter les populations à s’investir dans un élevage peu onéreux et qui peut s’avérer lucratif au vu des besoins. Ainsi, pendant ces journées, des conférences seront prononcées par plusieurs spécialistes, des stands vont proposer la viande de porc sous plusieurs coutures et à des prix très abordables. Et il sera décerné le prix ‘’Cochon ivoire’’ qui récompensera les meilleurs éleveurs de porcs dans différentes catégories.

OG
Commentaires


Comment