Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Réforme de la loi sur les Ongs: le ministre Hamed Bakayoko échange avec les associations
Publié le mardi 4 aout 2015  |  Abidjan.net
Réforme
© Abidjan.net par Danielle Tagro
Réforme de la loi sur les Ongs: le ministre Hamed Bakayoko échange avec les associations
Mardi 4 août 2015 . Hôtel du district au Plateau . Le ministre d’Etat, ministre de l`Intérieur Hamed bakayoko a procédé au lancement des travaux d`échanges avec les associations et Ongs qui vont aboutir à la réforme de la loi sur les associations.
Comment




Le gouvernement accorde un intérêt particulier à cette réforme. Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur Hamed bakayoko a procédé ce mardi 4 août à l’Hôtel du district au Plateau, au lancement des travaux d’échanges avec les associations et Ongs qui vont aboutir à la réforme de la loi sur les associations. ‘’Les associations sont régies par un texte de 1960. Elles ont varié en nombre, elles ont varié dans leur typologie, elles ont varié dans leur missions; les enjeux de nos jours ne sont plus les mêmes ‘’, a situé le ministre. Soulignant que l’Etat a peut-être besoin de les accompagner différemment en fonction de leur mission. ‘’Aujourd’hui on ne peut pas être des dirigeants conséquents avec nous-mêmes et ne pas engager la réflexion pour donner plus de vie à ces textes (les textes qui régissent les associations: Ndlr) qui sont anciens, un peu dépassés par rapport aux réalités’’, a fait remarquer M. Bakayoko. Pour lui, il est évident d’adapter le corpus juridique qui encadre leur existence en tenant compte de toutes les réalités du moment. Il a donc souhaité que la Côte d’Ivoire puisse partager les expériences avec tous les pays qui ont fait des progrès dans ce domaine, également de bénéficier de l’expérience et de l’expertise des différents acteurs qui sont eux-mêmes, a-t-il assuré, de grands animateurs de cette vie associative.
Les échanges seront encadrés par une démarche méthodologique qui permettra entre autres, avec l’ensemble des parties prenantes, de répertorier les problématiques et les sous-problématiques de la vie associative en Côte d’Ivoire.
Notons qu’en dehors de l’activité gouvernementale, il y a toute l’activité des associations qui sont considérées comme des organisations non gouvernementales notamment les associations sportives, religieuse, les Fondations, qui est concernée par cette réforme .

Danielle Tagro
Commentaires


Comment