Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La déclaration de patrimoine, "une opération de confiance entre les personnes" (Jean-Claude Brou)
Publié le jeudi 13 aout 2015  |  AIP
Industrie:
© Abidjan.net par Marc Innocent
Industrie: lancement de l`étude de l`occupation de la zone industrielle de Yopougon
Mercredi 10 Juin 2015. Abidjan. Le ministre de l`industrie et des mines Monsieur Jean-Claude Brou a officiellement lancé l`étude de l`occupation de la zone industrielle de Yopougon en présence du patronat et des membres du BNETD.
Comment




Abidjan - Le ministre de l’Industrie et des mines, Jean-Claude Brou, recevant jeudi, à son cabinet, son formulaire de déclaration de patrimoine des mains d’une délégation d e la Haute autorité pour la bonne gouvernance, a indiqué que cette action est "une opération de confiance entre les personnes".

« Je voudrais m’inscrire dans cette opération qui fait partie de la bonne gouvernance et qui renforce la confiance entre les personnes pour permettre au pays d’avancer dans la bonne direction de l’émergence prônée par le président de la République, Alassane Ouattara », a-t-il signifié à ses hôtes.

Le ministre Brou salué l'institution de cette mesure par le Chef de l’Etat, estimant qu'elle va renforcer d’avantage la crédibilité de la Côte d’Ivoire qui a adhéré à de nombreux accords internationaux dont celui de Kimberly.

Le formulaire qui a un caractère confidentiel concerne le ministre, son épouse et ses enfants . Il devra être dûment rempli et retourné à l’Institution dans un délai de 15 jours par le pétitionnaire lui-même conformément aux dispositions de l’ordonnance portant création de la haute autorité pour la bonne gouvernance, selon Mme Silué Assata Koné qui conduisait la délégation.

La déclaration de patrimoine des biens meubles corporels et incorporels des hautes personnalités de l’Etat s’inscrit dans la volonté du gouvernement ivoirien de prévenir et de réprimer la corruption et les infractions assimilées. Elle a démarré par le président de la République avant de s’étendre aux ministres dont certains ont entamé le dépôt de leurs documents, rappelle-t-on.

fmo/tm
Commentaires


Comment